Revenir à la rubrique : Faits divers

Yves Ethève fait comparaître le journaliste YouTubeur Romain Molina

​Le tribunal judiciaire de Saint-Denis a décidé de suivre la plainte déposée par Yves Etheve. Le président de la Ligue réunionnaise de football a dans son viseur le journaliste indépendant Romain Molina.

Ecrit par 1639 – le vendredi 20 janvier 2023 à 17H23

Yves Ethève marque un premier but. Sa plainte déposée en mai 2021 a été suivie par le parquet de Saint-Denis. Le président de la LRF n’avait pas apprécié que son nom soit cité dans l’une des interventions vidéo du journaliste indépendant Romain Molina. 

Dans une vidéo de 15 minutes publiée sur sa chaîne Youtube le 23 mars 2021, Romain Molina consacrait un tout petit passage – à peine 15 secondes – aux frasques supposées d’Yves Ethève dans le cadre de ses activités privées. Le journaliste qui n’en est pas à son coup d’essai dans sa recherche de la vérité sur les dessous peu glorieux des instances du football français et mondial, avait pris appui sur l’article de Pierrot Dupuy paru en décembre 2020. 

Tout en affichant un extrait de cet article qui avait fait grand bruit, Romain Molina y allait de son commentaire personnel. Un commentaire qui lui vaut donc, deux ans après, d’être appelé à la barre d’un tribunal à l’île de La Réunion. 

« La présidence française (celle de la Fédération de football, ndlr) ne trouve rien à redire au comportement du président de la Ligue réunionnaise de football qui est actuellement sous enquête. Tout le monde est au courant des pratiques de M. Ethève, sans parler de où va l’argent à la Ligue de football de La Réunion », avait-il commenté à l’époque. 

Tout comme Yves Ethève n’a épargné Zinfos à aucun moment ces dix dernières années en portant plainte dès qu’il estimait avoir été diffamé, Romain Molina a logiquement subi le même courroux.

Il est attendu à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Denis le 2 mars selon nos confrères du Quotidien et du Jir. 

Rappelons qu’Yves Ethève avait porté plainte contre Zinfos en diffamation contre ce même article sur lequel Romain Molina s’est appuyé. Résultat des courses : Yves Ethève avait fait chou blanc en première instance et avait décidé de ne pas faire appel. 

Le 2 mars 2023, si l’audience n’est évidemment pas renvoyée, Pierrot Dupuy, le directeur de publication de Zinfos, compte bien faire un tour au tribunal pour confirmer une nouvelle fois l’ensemble des éléments tangibles qui l’avaient amené à publier cet article le 10 décembre 2020

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le jeune chauffard ayant foncé sur des policiers interdit de séjour pendant cinq ans

Amir F., 28 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel ce vendredi pour avoir volontairement foncé sur des policiers à Saint-Denis, sous l’emprise de l’alcool. Lors de l’audience, il a exprimé des excuses et affirmé ne pas se souvenir des événements. Le tribunal a prononcé une peine de trois ans de prison dont un avec sursis probatoire, une incarcération immédiate ainsi qu’une interdiction de séjour de cinq ans.

Korbey d’or : K.O debout pour Sergio Toinette condamné 4 ans de prison avec mandat de dépôt

Le 12 avril dernier, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or était jugé pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches étaient également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes. Ce vendredi, le tribunal correctionnel a condamné Sergio Toinette à 4 ans de prison avec mandat de dépôt.