Revenir à la rubrique : Economie

Vœux de la CCIR : Après la transition, place à la prudence

Après une année 2022 placée sous le signe de la “transition”, 2023 sera l’année de la “prudence” souligne Pierrick Robert, le président de la CCIR, lors de ses vœux pour 2023. La valorisation des entreprises réunionnaises sera au cœur du projet de la chambre pour l’année qui vient.

Ecrit par La-rédaction – le mardi 24 janvier 2023 à 16H44

Pour ses premiers vœux à la presse depuis son accession au fauteuil de président, Pierrick Robert a présenté un rapide bilan de l’année écoulée, avant de s’attarder plus longuement sur les projets de l’année 2023. “J’adresse des vœux positifs, porteurs d’espoir, malgré les difficultés que je sais nombreuses”, rappelle le président de la CCIR. 

“2022 a été l’année de la transition, avec la fin de nombreux dispositifs d’aide pour les entreprises. J’envisage 2023 sous le signe de la prudence, dans un contexte économique compliqué”, poursuit Pierrick Robert. 

Effectivement, 2022 semble avoir laissé quelques traces dans le paysage économique péi. Ainsi, près de 5800 entreprises ont été radiées durant l’année passée, soit une augmentation de 54%. “C’est un chiffre à nuancer, car avec l’apparition du greffe privé, nous avons eu beaucoup de radiations d’office. Par exemple, dans le commerce, sur les 2148 radiations, 973 étaient d’office, contre 977 pour cessation d’activité et 178 pour liquidation judiciaire”, précise Aziz Amode, directeur du pôle économie à la CCI. 

“Valoriser” et “accompagner” les entrepreneurs péi

Parmi les projets à mettre en œuvre pour l’année qui vient, plusieurs audits financiers ou immobiliers pour faire le point sur la santé financière de l’institution. On peut également citer le déplacement du Cirfirm du Port vers le Sud, pour faire de la place au lycée de la mer. 

“Nous voulons encourager l’innovation, et servir les besoins des entreprises. Nous allons donc réfléchir à de nouveaux outils, comme des espaces de travail partagés, de la domiciliation d’entreprises ou des lieux de stockage”, détaille Pierrick Robert. 

D’ailleurs, l’année commence sur les chapeaux de roues pour la CCI Réunion, avec la visite du président de CCI France, Alain Di Crescenzo, entre le 30 janvier et le 3 février. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Dérogation pour les produits de construction : « Une victoire écologique et sociale » pour Gaillard et Ratenon

Dans un communiqué, les députés Jean Hugues Ratenon et Perceval Gaillard saluent la décision du Parlement européen d’autoriser La Réunion et les autres territoires ultramarins à importer des produits de construction de pays tiers sans marquage CE. Une mesure permettant de réduire les coûts pour les entreprises et les consommateurs, tout en réduisant l’impact écologique associé au transport.

La CRC épingle la SAPHIR sur la gestion durable de l’eau

La Chambre régionale des comptes de La Réunion a publié son rapport d’observations définitives sur la société d’aménagement des périmètres hydroagricoles de La Réunion (SAPHIR), après son premier contrôle initié en février 2023. Le rapport, qui a finalisé ses observations en octobre 2023, critique les pratiques actuelles de SAPHIR, soulignant sa dépendance financière aux ventes d’eau et ses modalités d’action qui ne s’inscrivent pas pleinement dans une gestion durable de l’eau.

Henri Nijdam : “Le Quotidien ne sera pas un journal low-cost”

Propriétaires depuis ce mercredi à minuit du Quotidien, Henri Nijdam et Jean-Jacques Dijoux ont livré quelques éléments sur le futur du journal. Aux lecteurs, les nouveaux hommes forts de ce pilier de la presse locale assurent que Le Quotidien nouvelle formule sera de qualité.