Revenir à la rubrique : Faits divers

Vol au McDo de Saint-Louis : Le prévenu relaxé

Un individu s’est introduit dans le fast-food dans la nuit du 22 au 23 mars dernier. Cette nuit-là, des véhicules d’un concessionnaire voisin ont également été dégradés.

Ecrit par PB – le lundi 14 juin 2021 à 19H03

La scène a été capturée par la vidéosurveillance du McDonald’s de Saint-Louis. Sur les images, un individu portant une parka à capuche bleue, un masque sanitaire, un pantalon kaki et un sac à dos brise la vitre du restaurant avec une plaque d’égout. Une fois à l’intérieur, il s’empare d’une tablette servant à prendre les commandes. Plus tard, dans les environs, les vitres arrières de véhicules d’un concessionnaire sont brisées. 

Alertés, les gendarmes interpellent un homme correspondant à celui des images de la vidéosurveillance. Placé en détention provisoire depuis le 15 avril dernier, l’homme de 41 ans a été jugé ce lundi en comparution immédiate et a continué de nier les faits. S’il portait bien une parka bleu et un pantalon vert, les nuances de couleurs ne correspondent pas à celles visibles sur la vidéosurveillance, est-il parvenu à exprimer ; mais pour le reste, il ne s’en souvient plus. Le prévenu a en effet été suivi pour schizophrénie mais ne prend plus son traitement.  

18 mentions, dont 8 pour des faits de vol, notamment en Allemagne
 
Les tests ADN effectués sur la plaque d’égout et la caisse enregistreuse n’ont en revanche pas été concluants, faute de correspondance recherchée avec le mis en cause. 

Pour le parquet, les infractions sont suffisamment caractérisées pour entrer en voie de condamnation. Le casier du quadragénaire présente 18 mentions, dont 8 pour des faits de vol, notamment en Allemagne. Là encore, le prévenu se souvient être aller « faire un tour à Amsterdam » mais pas en terre germanique. Le représentant de la société a requis 10 mois d’emprisonnement et le maintien en détention. 
 
Sa défense a souligné l’absence d’expertise psychiatrique. « Ce n’est pas en l’envoyant en prison qu’il va changer de comportement du jour au lendemain ». 

Finalement, le tribunal a prononcé la relaxe, ayant « des doutes » sur la matérialité des infractions reprochées. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Domenjod : Un agent pénitentiaire frappé par un détenu

Un agent a été frappé par un détenu ce lundi matin au centre pénitentiaire de Domenjod. L’UFAP UNSA Justice tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme concernant les difficiles conditions de travail du personnel, liées au manque de personnel et à la surpopulation carcérale.

Acquitté de la tentative d’assassinat d’une camarade de lycée, Djayan de nouveau jugé aux assises

Le 4 novembre 2022, la cour d’assises acquittait le jeune homme de 23 ans des faits criminels pour lesquels il était poursuivi. 20 ans de réclusion criminelle avaient été requis à son encontre. Le parquet général a fait appel. Ce lundi et jusqu’à mercredi, Djayan Soubaya Camatchy est rejugé pour avoir tenté d’assassiner une camarade de sa classe de Terminale dans un hangar désaffecté de Sainte-Marie en 2019.

Ermitage : Un homme meurt noyé

La plage de l’Ermitage a été le théâtre d’un drame ce dimanche après-midi. Un homme s’est retrouvé en difficulté alors qu’il se trouvait dans l’eau. Ramené sur la plage par les sauveteurs, il se trouvait en arrêt cardio-respiratoire. Malgré l’intervention des secours, la victime n’a pas pu être réanimée.