Revenir à la rubrique : Economie

Vidéo – Le budget de la CCIR voté à l’unanimité

Malgré quelques critiques, le budget primitif 2023 de la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion a été voté ce jeudi à l'unanimité. Le président de la chambre consulaire, Pierrick Robert, a par ailleurs annoncé la commande de trois audits avant d'envisager la refonte de certains services de la CCIR.

Photo : Alexandre Robert

Ecrit par SI – le samedi 26 novembre 2022 à 11H00

Ces audits concerneront toute d’abord le pôle financier de la chambre consulaire afin de permettre à cette dernière d’avoir une réelle photographie de son plan d’action. Le second audit sera axé sur l’organisation des différents services de la CCIR « et voir ceux qui sont obsolètes ou pas », explique Pierrick Robert. Le dernier audit visera quant à lui le patrimoine immobilier de la chambre, sur son état et sa valeur. « Nous connaissons les besoins des entreprises en terme de foncier économique. Nous allons donc bâtir avec elles une stratégie immobilière selon leurs besoins dans les différents bassins de l’île afin de développer des espaces dédiés comme des pépinières d’entreprises, des zones de stockage, des bureaux ou la domiciliation des entreprises », poursuit le président de la CCIR.

Sur le budget en lui même, celui ci est est légèrement en hausse (29,15 millions d’euros) par rapport à l’an dernier (27,63 millions d’euros). Parmi les autres indicateurs, le fonds de roulement net global attendu en fin d’exercice avoisine les 31,6 millions d’euros, la capacité d’autofinancement de la chambre est de 748 500 euros et le résultat net en fin d’exercice devrait avoisiner les 5,91 millions d’euros. En revanche, le solde budgétaire global est négatif, de l’ordre de 858.100 euros.

Des chiffres qui donnent des marges de manœuvre nouvelles à la CCIR assurent la présidence et son équipe mais pas assez suffisantes pour Bruno Cohen, qui reproche à ces derniers de jouer petits bras. « Il est dommage d’attendre six mois pour lancer ces audits », a tout d’abord lancé le candidat déchu à la présidence de la CCIR. Sur les budgets, il pointe notamment « l’incapacité » de la chambre « à créer du chiffre d’affaire ». « Nous avons un vrai souci de création de la valeur ajoutée », déplore Bruno Cohen, qui relève avant tout dans ce budget des « mesurettes et un manque d’ambition ».

Un avis que ne partage pas bien évidemment Pierrick Robert. « Nous avons présenté un BP pour développer de nouveaux produits envers nos entreprises et être en attente avec elles. Nous sommes dans une période où ces dernières ont plus que besoin de nous, que nous soyons présents. Je le disais tout à l’heure, les périodes d’échanges et de revendications sont passées, il faut apporter des solutions au tissu économique. L’action des élus et des collaborateurs de la CCI se déclinent en ce sens », assure Pierrick Robert.

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Au Royaume-Uni, la semaine de 4 jours séduit salariés et patrons

Un an après le terme d’une expérience grandeur nature, de nombreuses entreprises britanniques ont choisi de maintenir la semaine de 4 jours à 32 heures de travail. L’efficacité du dispositif semble aussi bien convaincre les employeurs que les salariés.

« La Réunion à la carte » du Salon de l’Agriculture

Alors que le Salon de l’Agriculture doit ouvrir ses portes samedi 24 février, la délégation réunionnaise s’est retrouvée à Paris pour une dernière répétition générale avant de présenter les produits péi aux visiteurs hexagonaux.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial