Revenir à la rubrique : Politique

Vidéo – ?Déjà plus de 10 000 personnes consultées sur le projet de territoire du TCO

Lancée au mois d'août dernier, la consultation autour du futur projet de territoire du TCO a, semble-t-il trouvé un certain écho auprès des habitants de la micro-région Ouest. Lors de la restitution de cette participation citoyenne donnée ce jeudi au siège de l'intercommunalité au Port, son président, Emmanuel Séraphin, entouré des maires et élus des communes membres, a indiqué que près de 10 000 personnes ont donné leur avis sur la feuille de route qui doit dessiner le futur de l'Ouest des 20 prochaines années.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 10 décembre 2021 à 06H34

Profitant des 20 ans du TCO en 2022, Emmanuel Séraphin souhaitait faire un bilan des actions réalisées par l’EPCI mais aussi fixer les grands défis à venir. Le précédent projet de territoire de la collectivité remonte en effet en 2002 et a été bâti autour de ses trois principales villes ; à savoir La Possession, Le Port et Saint-Paul. Mais ça, c’était du passé, assure la présidence du TCO. « Il était indispensable pour nous de poser de nouvelles bases concernant l’action intercommunale. La stratégie de développement de l’Ouest doit être posée dans une vision commune, avec l’ensemble des acteurs du territoire », lance Emmanuel Séraphin. 

Une méthode saluée par l’ensemble des maires et de leurs représentants présents lors de la reconstitution de cette consultation. « C’est vrai qu’auparavant nous étions un peu exclu du projet Ecocité qui concernait trois grosses communes, pour pratiquement un milliard d’euros. Avec l’arrivée de cette nouvelle gouvernance, on a posé les bases et nous sommes véritablement inclus dans ce projet de territoire », se félicite le maire de Saint-Leu, Bruno Domen. 

« Il est indéniable que la démocratie participative prend forme dans l’Ouest. Cela montre aussi que la méthode est nouvelle et le cap différent. La vision aujourd’hui n’est plus celle d’un homme mais de tout le monde, issue d’une consultation citoyenne large », ajoute pour sa part Gilles Hubert, vice-président du TCO délégué à l’eau et adjoint de Vanessa Miranville à La Possession. 

[Les élus du TCO attendent votre avis pour dessiner le visage du Grand Ouest de 2040]urlblank:https://www.zinfos974.com/Les-elus-du-TCO-attendent-votre-avis-pour-dessiner-le-visage-du-Grand-ouest-de-2040_a172642.html

Ainsi, durant 14 semaines, les élus, administratifs et médiateurs  du TCO sont allés à la rencontre de la population aussi bien  sur le littoral que dans les Hauts et même à Mafate, pour dresser le portait et expliquer les grands enjeux du territoire, identifier ses atouts et ses défis à relever pour demain. 

Une cinquantaine de rencontres au total, qui ont permis au TCO de travailler avec plus de 800 personnes sur différents ateliers thématiques (une bonne vingtaine au total : environnement, développement durable, transports en commun, culture/patrimoine, mobilité, aménagement, etc.) et de recueillir plus de 2000 questionnaires. 

Parmi les principaux enseignements de ces questionnaires, on apprend que près de 93% des habitants du TCO ne comptent pas quitter la micro-région. Un territoire notamment apprécié pour son littoral et ses plages (63%), son cadre de vie (55%) ou encore la diversité de ses paysages (49%). Au niveau des préoccupations et des points d’amélioration souhaités, on retrouve la sempiternelle question des déplacements (64%), l’entretien des espaces publics (52%) mais aussi le coût et l’offre de logement (51%). 

Outre ces questionnaires, 83 contributions libres déposées en ligne ont par ailleurs été relevées. Celles-ci « convergent avec nos grandes priorités de demain, comme la transition écologique, le développement durable, le développement des transports en commun et des mobilités douces, le maintien des équipements et services de proximité, la préservation de l’art de vivre créole ou encore l’aménagement du foncier », détaille Emmanuel Séraphin. Ces recommandations serviront de base au projet de territoire du TCO et seront restitués en début d’année, lors de l’élaboration de la stratégie de développement de la collectivité. La définition du plan d’actions sera quant à lui opérationnel dès le second semestre 2022. 

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Bilan de mi-mandat : Le terrain pour les rodéos bientôt prêt

S’il reste encore deux ans à Olivier Hoarau pour remplir ses promesses de campagne, certains dossiers continuent leur chemin comme le futur terrain de rodéos à deux-roues, ou le projet de l’Amiral. D’autres, comme la piscine intercommunale, semble encore dans les limbes.

Législatives : Après le chaos, le statu quo

Après une dissolution de l’Assemblée nationale, des élections législatives anticipées, une campagne tumultueuse et une mobilisation record des électeurs, le camp Macroniste s’est de nouveau retrouvé majoritaire lors du vote inaugural de la nouvelle législature. Yaël Braun-Pivet, protégée d’Emmanuel Macron, reprend sa place au perchoir de l’Assemblée nationale et prouve que malgré le séisme électoral, les plaques tectoniques de la politique française n’ont en fait pas vraiment bougé.