Revenir à la rubrique : Communiqué

Une 100aine de professionnels réunis à la NORDEV: « Le tourisme, l’affaire de tous »

Un petit déjeuner pour échanger sur le tourisme était organisé ce mercredi à la Nordev, à l'initiative du MEDEF Réunion. Le communiqué :

Ecrit par N.P – le jeudi 28 mars 2019 à 09H45
Le petit déjeuner du 27 mars à l’initiative du MEDEF Réunion a réuni plus de 100 professionnels du tourisme ainsi que le Secrétaire Général aux Affaires Régionales de la Préfecture, le Président de l’IRT, la Députée Ericka Bareigts, le Directeur des Services Economiques de la Région et les représentants des mairies et intercommunalités.

Le MEDEF Réunion fait du tourisme un sujet d’une extrême importance pour le développement économique de notre territoire. En tant que représentant des acteurs privés, nous portons la voie des entreprises qui souhaitent prendre leur part de responsabilité dans le développement du tourisme.

Au delà des chiffres positifs venant d’être annoncés sur le tourisme par l’IRT, l’objectif de cette rencontre était d’initier un débat riche et constructif afin de donner un élan supplémentaire au développement touristique.

La Réunion dispose d’atouts hors du commun de part son authenticité, ses atouts naturels et sa pluri-culturalité, d’un schéma de développement touristique qui préconise un certains nombres d’actions et de mise en œuvre de projets.

Catherine FRECAUT, présidente du Syndicat des Entreprises de Voyage, Katherine CHATEL, présidente de la commission tourisme de la FEDOM, Patrick SERVEAUX, Président de l’UMIH et Agnès LAVAUD, Secrétaire générale du SYPRAL, ont formulé un certain nombre de propositions concrètes :
– La création d’une agence de développement touristique qui serait en charge de la déclinaison du nouveau Schéma de Développement et d’Aménagement du Territoire associant les professionnels, les mairies, les EPCI, le Département, la Région et l’Etat.
– La création d’un contrat de filière des activités de loisir.
– La création d’un tableau de bord de mise en œuvre des projets touristiques (hôtels, sites, loisirs, circuit de découverte etc) avec un accès public.
– La mise en place pour chaque projet d’aménagement structurant de notre territoire d’un retro planning définissant précisément le rôle et la responsabilité des acteurs engagés afin d’identifier rapidement les éventuels freins et permettre une action éclairée. Ces outils d’évaluation seront ouverts aux professionnels et au public.
– La création d’un groupe de travail ayant la capacité de décision pour des sujets fondamentaux comme l’aménagement du territoire en termes de propreté et de signalétiques
– La montée en compétence des formations de « service client » intégrant un plan anglais massif.
– La mise en place d’actions de promotion lors des périodes creuses. Les professionnels du tourisme ont ainsi unanimement souligné la nécessité de passer collectivement et rapidement, du dire au faire.

« La Réunion se caractérise par son savoir vivre ensemble. Il faut à présent apprendre à faire ensemble. Pour être capable de s’adapter rapidement aux tendances mondiale tout en préservant notre environnement » conclut Didier Fauchard, Président du MEDEF Réunion. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] TikTok en Nouvelle-Calédonie : le blocage du réseau social n’est pas suspendu

Saisi par des associations et des particuliers, le juge des référés du Conseil d’État ne suspend pas le blocage de TikTok en Nouvelle-Calédonie. En effet, les requérants n’apportent pas d’éléments pour démontrer que ce blocage a des conséquences immédiates et concrètes sur leur situation et leurs intérêts, ce qui est une « condition d’urgence » nécessaire pour l’intervention du juge des référés. Dans un contexte où tous les autres réseaux sociaux et médias presse, TV et radio restent accessibles, et parce que ce blocage temporaire vise à contribuer au rétablissement de la sécurité sur l’archipel, le juge des référés rejette la demande des requérants.

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.