Revenir à la rubrique : Société

Un Réunionnais perd définitivement un million d’euros

Le chanceux avait jusqu'au 1er décembre pour se manifester. Le 3 octobre dernier, un Réunionnais du sud de l'île remportait un million d'euros grâce au My Million. 60 jours sans réclamer son gain étant passés, le million d’euros est perdu définitivement. Déjà le 5e code My Million non réclamé en 2023, pointe Tirage Gagnant dans un communiqué:

Ecrit par N.P. – le dimanche 03 décembre 2023 à 16H00
Illustration de billets de banque

Le tirage EuroMillions du 3 octobre dernier remettait en jeu une toute nouvelle cagnotte de 17 millions d’euros. En France lors de ce tirage, un nouveau joueur a vu son code gagnant My Million être tiré au sort. Ce code gagnant : MV 249 2574 a été remporté en outre-mer sur l’île de la Réunion. Son propriétaire avait 60 jours pour réclamer son gain provenant d’une grille validée en point de vente dans le sud de l’île.

Malheureusement, après des recherches intensives dans les différents points de vente FDJ depuis le 23 octobre dernier, le gain de 1 million n’a pas retrouvé son propriétaire. La FDJ qui a émis un avis de recherche repris par les médias locaux n’a pas abouti, le jackpot de 1 million d’euros a été définitivement perdu par ce gagnant qui on le souhaite s’ignore.

La règle de la forclusion des gains est la même pour tous. Soixante jours calendaires, c’est la durée maximale pour réclamer un gain que ce soit à EuroMillions, Loto, Eurodreams, au Keno ou à Amigo. Quel que soit le montant, chaque joueur a environ 2 mois complets pour récupérer un gain avant que celui-ci ne soit perdu.

Dans le cas présent, le jackpot de 1 million d’euros revient à la Française des jeux qui l’intègre directement dans le « Fond Cagnotte » comme le veut le règlement en vue d’une remise en jeu lors d’une opération promotionnelle ultérieure. Depuis la validation de la Loi Pacte en 2019 et la privatisation de l’opérateur de jeu, seuls les gains « jackpot » redeviennent la propriété de la FDJ (rang n°1 EuroMillions, Keno, Loto, code gagnant Loto et My Million), le reste des gains non réclamés est récupéré directement par l’État.

L’année 2023 n’est pas chanceuse pour les joueurs. C’est la 5e fois qu’un jackpot My Million ne retrouve pas son propriétaire, une année forte en oublie alors que la moyenne des gains non réclamés depuis 5 ans s’établit entre 1 et 3 millions d’euros My Million.

La seule façon d’être sûr et certain de toucher son gain est de jouer en ligne sur FDJ.fr. Via votre compte joueur, la Française des jeux vous attribue nominativement votre gain contrairement aux prises de jeu en point de vente. Le service gagnant FDJ contactera alors le gagnant par mail et par téléphone.

 

Les jeux d’argent et de hasard peuvent être dangereux : pertes d’argent, conflits familiaux, addiction… Retrouvez nos conseils sur joueurs-info-service.fr (09 74 75 13 13 – appel non surtaxé)

 

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
marie
2 mois il y a

Souhaitons qu’il ne sache jamais a cote de quel somme il est passé

Manu
2 mois il y a

Moi qui y joue de temps en temps, jsuis dégouté. Pourquoi jouer si on ne vérifie méme pas si on a gagné !?

Totoss tonmomon.
2 mois il y a

Liva manze laraz aster ké larzan léperdi, il va maintenant retrouver son ticket dans la boîte à gants alors qu’il était sûr de l’avoir mis dans son passeport.
Et maintenant , il va rêver à tout ce qu’il aurait pu faire avec, à moins qu’il avait préféré qu’un autre en profite

Grangaga
2 mois il y a

Pé t’ètt’ ossi, li la pa gainll’ amènn’ avèk’ li, ou satt’ li lé …par’ti…

Joue pas Couyon
2 mois il y a

Plus grand Couyon de histoire de la reunion celui là 🤣🤣

Dans la même rubrique

Le Département et ses partenaires font front commun contre les violences intrafamiliales envers les enfants

« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés, constater cette augmentation et ne pas agir ». Le Département passe la seconde dans sa lutte contre les violences intrafamiliales (VIF). Ce mercredi, à l’occasion de la tenue de l’Observatoire départemental de la protection de l’enfance (ODPE), la collectivité départementale a signé en compagnie de ses partenaires son Plan départemental de prévention et de lutte contre ces violences, avec une attention toute particulière envers les enfants. (Photos : Alexandre Robert).

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial