Revenir à la rubrique : Santé

Un cas de covid détecté à la préfecture de La Réunion

La préfecture de La Réunion a enregistré un premier cas Covid au sein de ses services.

Ecrit par – le mercredi 19 août 2020 à 18H00

La semaine dernière, un cas Covid a été détecté chez un agent de la fonction publique au sein du cabinet du préfet de La Réunion. La personne, qui ressentait des symptômes, a aussitôt prévenu sa hiérarchie. Elle a immédiatement été placée en quatorzaine, rapporte RTL Réunion

La préfecture a appliqué le protocole sanitaire en procédant à un nettoyage approfondi des locaux de la préfecture. Les personnes-contact ont été systématiquement testées, ajoute RTL Réunion.

Tous les tests des cas-contact se seraient révélés négatifs. Il apparaît que seul l’agent testé positif la semaine dernière serait donc concerné.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion face au cancer : Une étude révèle des disparités de survie avec l’Hexagone

La première étude sur la survie des personnes atteintes de cancer à La Réunion entre 2008 et 2018 révèle des disparités significatives de survie entre les différents cancers, mais également entre La Réunion et la France hexagonale. Cette étude met en lumière l’impact de facteurs socio-économiques sur les causes de la maladie et la nécessité d’adapter les stratégies de lutte contre le cancer au contexte local.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.