Revenir à la rubrique : Communiqué

Suspicion de fraude électorale à Saint-Pierre : « La lumière doit être faite »

Emmanuel Doulouma, Graziella Yeng-Seng Camele et Adolphe Boyer (opposition citoyenne de Saint-Pierre) réagissent suite à la suspicion de fraude électorale dans le canton 21 de Saint-Pierre en 2021.

Ecrit par NP – le jeudi 22 juin 2023 à 06H56

Communiqué de l’Opposition Citoyenne de Saint-Pierre :

En tant que chef de file de l’opposition citoyenne Saint-Pierre Plus Verte, et conjointement avec nos candidats aux élections départementales de 2021, Graziella YENG-SENG CAMELE et Adolphe BOYER (qualifiés pour le second tour), nous souhaitons exprimer notre vive préoccupation à la suite des révélations de la presse sur une suspicion de fraude électorale dans le canton 21 de Saint-Pierre. Selon les médias, une enquête préliminaire aurait été ouverte par la Procureure de Saint-Pierre.

Ces suspicions graves, si elles se vérifient, pourraient avoir un impact sérieux sur l’intégrité du processus électoral. De plus, cette situation rappelle des accusations similaires formulées lors des élections européennes de 2019 dans notre commune. Ces répétitions ne sont pas sans ébranler notre confiance dans le bon fonctionnement de nos institutions démocratiques.

Nous sommes préoccupés par le fait que ces soupçons de fraude électorale peuvent saper la confiance du public dans le processus démocratique et décourager la participation aux urnes. Il est impératif que la transparence soit assurée et que toute la lumière soit faite sur ces affaires.

Dans un esprit de défense des valeurs démocratiques et des droits des citoyens, nous ne resterons pas passifs face à cette situation. Nous attendons avec impatience les résultats de l’enquête en cours. Si ces doutes se confirment, et si nos candidats, Graziella YENG-SENG et Adolphe BOYER, ont été lésés de quelque manière que ce soit lors des élections, nous n’hésiterons pas à saisir la justice.

Nous tenons à souligner l’importance d’un processus électoral transparent et équitable, qui est le pilier de toute démocratie. Toute entrave à ce processus sape les fondements de notre système démocratique.

Il est de la responsabilité de tous, candidats, électeurs et institutions, de veiller à la probité du processus électoral. Nous appelons toutes les parties concernées à coopérer pleinement avec l’enquête en cours pour que la vérité soit révélée.

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Plan massif de recrutement pour la Justice : Le ministère lance une nouvelle campagne de recrutement de magistrats

Le ministère lance une nouvelle campagne de recrutement de magistrats. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 8 mars 2024.

Avec un budget sans précédent qui dépasse pour la première fois les 10 milliards d’euros, le ministère de la Justice poursuit ses efforts de recrutement, notamment pour renforcer le corps des magistrats, avec la création de 1 500 postes d’ici 2027, et plus de 300 postes ouverts par le biais de 3 concours d’accès à l’École nationale de la magistrature pour cette campagne.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial