Revenir à la rubrique : Politique

Stéphane Bijoux: « La liste que nous portons montre clairement que l’Outre-mer est dans son ADN »

Après 48h de visite dans l’île, c’est déjà l’heure du départ pour Nathalie Loiseau. Aux côtés de Stéphane Bijoux, la cheffe de file de la liste présidentielle Renaissance pour les prochaines élections européennes a rappelé au cours de cet échange avec la presse l’importance des Outre-mer pour la France mais aussi pour Bruxelles. « Aujourd’hui, il […]

Ecrit par SI – le lundi 15 avril 2019 à 20H54

Après 48h de visite dans l’île, c’est déjà l’heure du départ pour Nathalie Loiseau. Aux côtés de Stéphane Bijoux, la cheffe de file de la liste présidentielle Renaissance pour les prochaines élections européennes a rappelé au cours de cet échange avec la presse l’importance des Outre-mer pour la France mais aussi pour Bruxelles.

« Aujourd’hui, il y a des gens qui sont candidats aux Européennes mais qui n’aiment pas l’Europe. Il y a un vrai risque que l’UE recule », a déclaré Nathalie Loiseau. Une Europe qui possède une présence maritime « forte » grâce à ses territoires ultramarins, notamment à La Réunion, où elle est présente « dans de nombreux projets et réalisations », a-t-elle rappelé.

« Nous portons une liste de rassemblement (…) La France seule et les Outre-mer seuls ne pourront pas se protéger de la mondialisation. Nous devons être des acteurs majeurs de l’Europe pour faire entendre nos choix », a-t-elle poursuivi. D’où l’importance pour Nathalie Loiseau de se rendre sur notre île « pour dialoguer avec les Réunionnais » sur l’ambition portée par la liste présidentielle.

Stéphane Bijoux partira à la rencontre des maires

« Nous sommes à un moment extrêmement important, notamment concernant la renégociation des traités agricoles », ajoute pour sa part Stéphane Bijoux. Pour le journaliste réunionnais, 10e sur cette liste et donc en position éligible, « étant donné la nature des territoires ultramarins, il est important d’être dans une Europe forte ». « Cette liste que nous portons montre clairement que l’Outre-mer est dans son ADN. Ces spécificités sont importantes (…) Après le passage de Nathalie, nous irons chez l’ensemble de nos partenaires pour expliquer la démarche qui est la nôtre », poursuit-il.

En effet, Stéphane Bijoux compte, avant le début du scrutin, partir à la rencontre des maires de l’île encore indécis sur le projet porté par Nathalie Loiseau. Pour rappel, les présidents du Département et de la Région, Cyrille Melchior et Didier Robert, ainsi que plusieurs maires de l’île comme Bachil Valy, ont déjà apporté leur soutien à la liste LREM. « J’aurai cette démarche de pédagogie et de rassemblement », conclut-il.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 6e circonscription

Le premier tour des élections législatives anticipées sur la sixième circonscription sera très similaire à 2022 avec de nombreux candidats qui tentent à nouveau leur chance. La revanche du duel entre les frères ennemis, Frédéric Maillot et Alek Laï-Kane-Cheong, pourrait avoir lieu au second tour.

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.