Revenir à la rubrique : Politique

St-Paul : Titularisations et hausse du pouvoir d’achat pour les employés communaux

Le maire de Saint-Paul, Emmanuel Séraphin, a présenté les orientations budgétaires de l'année pour la commune. Son programme comprend notamment un dispositif pour améliorer la situation des employés communaux.

Ecrit par – le mercredi 17 novembre 2021 à 12H12

Le nouvel édile de Saint-Paul a décidé de se pencher sur la situation des employés communaux dans le cadre des orientations budgétaires de la ville. Le projet va être présenté au conseil municipal demain, et sera soumis au vote. »Beaucoup ont pu s’inquiéter du ralentissement du fonctionnement de la mairie. La mairie est en plein fonctionnement« , explique Emmanuel Séraphin.

 

Valorisation des employés communaux

Le maire de Saint-Paul présente un plan d’action sur plusieurs années pour améliorer le pouvoir d’achat des agents, leur permettre d’évoluer au fil de leur carrière et assurer leur bien-être au travail.

Un plan pluriannuel de titularisation des agents de la ville sera soumis au vote lors de ces orientations budgétaires. L’objectif du maire est de pérenniser 60 employés chaque année. Une action qui se veut renouvelée chaque année.

Pour ce qui est du pouvoir d’achat, la majorité souhaite augmenter le montant et le nombre de tickets restaurants l’année prochaine : de 5 à 6 euros. « Leur nombre par mois (15 à ce jour) pourra évoluer à la hausse« , précise le maire.

Une valorisation progressive de 500 euros net sur l’année en faveur des employés communaux de Catégorie C figure aussi dans le projet. Emmanuel Séraphin souhaite en outre maintenir les chèques cadeau de 100 euros par agent.

Le bien-être au travail fait aussi partie des priorités de la mairie qui veut faire évoluer l’organisation de travail ainsi que proposer des immersions dans un autre service et dans une autre collectivité dans l’Hexagone. Le programme inclut une heure d’activité culturelle et sportive et des actions contre l’illettrisme.

« Faire de Saint-Paul une ville participative »

La majorité proposera ce jeudi lors du conseil municipal une mutuelle communale aux habitants les plus défavorisés. « Saint-Paul deviendra la première ville d’Outre-mer a l’avoir ». Une décision qui selon le maire répond à une vive demande des Saint-Paulois :
« La santé y coûte cher, la mutuelle y coûte cher, kossa zot y gagne fé pou nous ? » 

La gratuité de la cantine pour 45% des foyers et le déploiement d’un service public dans chaque bassin de vie, avec la mise en place d’espaces publics de travail dans les mairies annexe et de 15 conseillers numériques, font aussi partie du projet.

« Saint-Paul souhaite redevenir la terre des festivals »

La tenue d’événements culturels tels que des festivals sera aussi au menu du conseil municipal. Emmanuel Séraphin annonce en effet son souhait de déployer davantage la culture à Saint-Paul. « Saint Paul souhaite redevenir la terre des festivals », déclare-t-il.

Les chantiers phares

La reconstruction de l’école de Grand Fond figure également parmi les propositions de la majorité municipale, tout comme la piscine de Bellevue ou encore l’aménagement des centres-villes et des chemins agricoles dans les hauteurs.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.