Revenir à la rubrique : Politique

?? St-André: Un conflit d’intérêt dans l’achat d’un terrain appartenant à une cousine du maire?

« C’est un scandale ! ». Joé Bédier n’y va pas par quatre chemins pour qualifier l’acquisition du terrain Virapoullé-Canabady-Moutien, par la mairie de Saint-André. L’élu saint-andréen (opposition-UDSA) voit dans cette opération « un conflit d’intérêt » et a donc saisi le procureur de la République et le préfet de La Réunion. Pour rappel, la municipalité avait sollicité l’Établissement […]

Ecrit par SI – le vendredi 19 avril 2019 à 17H54

« C’est un scandale ! ». Joé Bédier n’y va pas par quatre chemins pour qualifier l’acquisition du terrain Virapoullé-Canabady-Moutien, par la mairie de Saint-André. L’élu saint-andréen (opposition-UDSA) voit dans cette opération « un conflit d’intérêt » et a donc saisi le procureur de la République et le préfet de La Réunion.

Pour rappel, la municipalité avait sollicité l’Établissement public foncier de La Réunion (EPFR) pour qu’il se porte acquéreur du terrain de 5000 m2 appartenant à la succession d’une proche de Jean-Paul Virapoullé, Mourougaiane Virapoullé Anna Jeanne Marie Thérèse, épouse Moutien Canabady, situé rue de la Gare à Saint-André.

Il s’agit d’un terrain déjà saisi par la justice est mis en vente aux enchères au prix de 630.000 euros, mais racheté par la mairie à 1,454 million d’euros. Le but de cette opération pour cette dernière : se constituer une réserve foncière nécessaire au programme du NPNRU du centre-ville saint-andréen pour « développer une offre attractive de l’habitat ».

L’acquisition du terrain avait été validée le 31 janvier dernier lors d’un conseil municipal. Un vote auquel le maire Jean-Paul Virapoullé et son fils, Jean-Marie Virapoullé (2e adjoint), n’avaient pas pris part.
 

 

« Il ne suffit pas de prendre part au vote pour éviter la prise illégale d’intérêt », assure Joé Bédier. Comme il l’explique, « la loi impose aux exécutifs locaux, lorsqu’ils sont en situation de conflits d’intérêts, de se ‘déporter’ et de désigner par arrêté un élu pour le suppléer dans tout le traitement de l’affaire ». Or, cette obligation « n’a pas été respectée », affirme le chef de file de l’Union démocratique pour Saint-André.

Les conditions d’adoption de la délibération posent également problème poursuit Joé Bédier: « alors que le rapport envoyé aux conseillers cinq jours francs avant la séance mentionnait le prix de 1,322 million d’euros, ce prix est devenu 1,454 million d’euros par rectificatif déposé en séance. »

Pour Joé Bédier, cette acquisition « n’a d’autre motif que de sauver d’une vente par autorité de justice un bien appartenant à la famille ».

« Vu l’opération financière réalisée par la famille, cette acquisition peut aussi relever de détournements de fonds publics (…) 1,454 million d’euros d’argent des contribuables, j’ai fait un petit calcul, cela représente plus de quatre SMIC sur 20 ans », poursuit-il.

Ce dernier a déjà interpellé le procureur de la République ainsi que le préfet de La Réunion sur l’acquisition de ce terrain pour le déclenchement d’une enquête.

Affaire à suivre…

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Succession de TAK : Patrice Thien Ah Koon reprend la mairie, Jacquet Hoarau la CASUD

Passé le choc et après avoir caressé l’espoir de porter l’écharpe tricolore avec glands à franges d’or, les membres de la majorité municipale sont en grande partie finalement rentrés dans le rang hier à l’issue d’une réunion. Le fils du maire reprend les rênes de la ville tandis que son fidèle bras droit la CASUD. C’est en tout cas le scénario privilégié sauf “coup de Trafalgar”.

Sylvie Gustave Dit Duflo, candidate sur la liste de Valérie Hayer : « Travailler de manière transversale pour défendre les spécificités de chaque territoire »

Sylvie Gustave Dit Duflo, vice-présidente de la région Guadeloupe et présidente du conseil d’administration de l’Office français de la biodiversité, est en visite à La Réunion en tant que candidate sur la liste « Besoin d’Europe » conduite par Valérie Hayer, dans le cadre des élections européennes. Elle nous explique les actions menées par son groupe et les enjeux pour les territoires ultramarins.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.