Revenir à la rubrique : Société

Sondage exclusif : 83% des Réunionnais opposés ou pas concernés par le déplacement de la statue de Labourdonnais

Ericka Bareigts, la maire de Saint-Denis, a décidé de déplacer la statue de Mahé de Labourdonnais et de la transférer à l'intérieur de la caserne Lambert, où elle sera invisible.
Pour faire un acte aussi fort, on pourrait penser que la maire de Saint-Denis répondrait à une forte demande des Réunionnais, choqués de voir tous les jours la statue de Mahé de Labourdonnais dans le square qui jouxte la Préfecture. Pour le vérifier, Zinfos a commandé un sondage auprès de l'institut Pigé.
Il en ressort que sur 520 personnes interrogées, constituant un échantillon représentatif de la population réunionnaise, seuls 16,5% approuvent le choix d'Ericka Bareigts. 42,7% sont contre et 40,8% n'ont pas d'avis sur le sujet.

Ecrit par 1654 – le mercredi 17 mai 2023 à 12H53

Ericka Bareigts semble être bien embêtée par cette histoire de déplacement de la statue de Mahé de Labourdonnais. Il y a de cela quelques mois, quand elle a annoncé son souhait de déplacer la statue, elle n’évoquait pas un projet de réaménagement du Barachois et elle ne cachait pas ses véritables intentions. En l’espèce faire du déboulonnage de cette statue un acte militant contre un symbole du colonialisme et de l’esclavage, à l’occasion des cérémonies du 20 décembre 2023.

Depuis les réactions hostiles de la société civile et des principaux historiens de La Réunion, elle essaie de se cacher derrière une simple volonté de remodeler le Barachois, en y effectuant des plantations, en y installant un rond de moringue, un amphithéatre et un grand bassin. Il n’y a qu’à voir l’état de celui qui est installé un peu plus loin sur le Barachois, en face de l’ancien RFO, pour avoir une idée de ce qu’il adviendra de ce nouveau plan d’eau…

Le tout pour 3,2 millions d’euros, quand même ! Une paille…

Et c’est tout juste si elle daigne encore évoquer, du bout des lèvres, le déboulonnage et le déplacement de la statue jusqu’à la caserne Lambert. Cachez-moi cette statue que je ne saurais voir…

Devant une telle tentative de réécrire l’histoire, on aurait pu penser que la maire de Saint-Denis répondait à un appel pressant d’une énorme majorité de ses concitoyens. C’est pourquoi nous lui avions proposé d’organiser un référendum sur la question, proposition restée lettre morte.

Face à cette situation, Zinfos a décidé de passer outre le refus de consultation démocratique d’Ericka Bareigts et a donc commandé un sondage à l’institut Pigé pour savoir ce qu’en pensaient réellement les Réunionnais. Il en ressort que la plupart d’entre eux (42,7%) sont contre, 40,8% n’ont pas d’opinion. Et seuls 16,5% des Réunionnais consultés approuvent la décision d’Ericka Bareigts.

La messe est dite.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : les mandataires judiciaires autorisés à reprendre leurs activités

Dans un courrier adressé ce jeudi aux salariés, l’administratrice provisoire de la Croix Marine a assuré qu’ils pouvaient reprendre leurs activités, les mandataires étant appelés à traiter en premier lieu les situations d’urgence. L’association a la charge de 1.500 majeurs protégés sous tutelle ou curatelle, lesquels n’ont plus accès à leur argent depuis deux semaines.

Emmanuel Séraphin : “Le Grand Boucan sur le front de mer est un choix du cœur”

Ce dimanche, la 26e édition du Grand Boucan promet encore du grand spectacle. Pour la seconde année consécutive, le front de mer de Saint-Paul sera au cœur des festivités, un déménagement désormais acté comme définitif. L’année dernière, plus de 60 000 personnes avaient fait le déplacement pour assister à l’embrasement du roi Dodo.