Revenir à la rubrique : Politique

« Shadow cabinet » de Borloo: « L’assurance pour les Réunionnais d’être pris en considération »

Dans un communiqué de presse, l'UDI 974 se réjouit de la nomination de Nassimah Dindar au contre-gouvernement de Jean-Louis Borloo:

Ecrit par – le lundi 17 juin 2013 à 17H58

« La Fédération de l’UDI Réunion se réjouit de la nomination de Nassimah Dindar au contre-gouvernement formé par Jean-Louis Borloo.

Ce « shadow cabinet » aura pour missions de proposer un projet de société aux Français dans le cadre des échéances électorales à venir mais aussi de réagir de manière constructive à la politique gouvernementale qui engage la France pour les mois et les années qui viennent.

En confiant à Nassimah Dindar le portefeuille « Recherche, innovation, prospective », Jean-Louis Borloo reconnaît la qualité du travail mené par la Présidente de la Fédération durant toute sa vie politique, et notamment en tant que présidente du Conseil général où elle a su rassembler une large majorité, autour de priorités de solidarité sociale et économique. Mais c’est aussi une reconnaissance pour notre jeune et dynamique Fédération, qui vient tout récemment de se doter de ses organes décisionnels.

C’est enfin, pour les Réunionnais, l’assurance que leurs attentes légitimes qu’ils expriment, en termes de lutte contre la cherté de la vie, d’emploi, de solidarité, seront prises en considération dans le projet que l’UDI présentera aux Français. »

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : Ce que cache la polémique Fèt Kaf

Les déclarations du maire de La Plaine-des-Palmistes sur la Fèt Kaf ont provoqué la colère de la classe politique réunionnaise durant cette période de campagne électorale. Les opposants du secrétaire départemental du RN ont condamné sa prise de position. Des candidats du parti d’extrême droite aux Législatives ont aussi rapidement pris leurs distances avec Johnny Payet. Le leadership de la formation politique qui a le vent en poupe semble également se jouer durant ces élections législatives.

Le Département appuie sur le levier de l’économie

Même si cela ne relève pas de ses compétences premières, la majorité départementale a insisté sur ses investissements dans l’économie réunionnaise, ce mercredi lors de son assemblée plénière. Grâce à un emprunt bancaire, 20 millions d’euros supplémentaires seront injectés dans la filière du BTP.

Polémique Fèt Kaf : Johnny Payet répond aux critiques

Suite à la polémique lancée avec ses propos sur l’esclavage et les célébrations du 20 décembre lors de la matinale de Réunion la 1ère, Johnny Payet veut préciser le sens de sa pensée lors de cette intervention dans un communiqué.