Revenir à la rubrique : Faits divers

Recrudescence des vols à la roulotte dans les lieux touristiques de La Réunion

La gendarmerie de La Réunion lance un appel à la prudence suite à une hausse des vols dans les véhicules garés dans les secteurs de l'île visités par les touristes.

Ecrit par N.P. – le lundi 27 mai 2024 à 07H54
Illustration : Alexandre Robert

Une recrudescence des vols à la roulotte, notamment sur les lieux touristiques, est observée par les gendarmes de La Réunion. Les forces de l’ordre lancent un appel à la prudence : « Ne tentez pas les voleurs« , lancent-ils sur les réseaux sociaux.

Il est recommandé de vider votre voiture des objets précieux (GPS, smartphone, argent, …) ou des objets qui peuvent tenter les délinquants.

Quelques réflexes simples sont conseillés :
– ne laisser aucun objet de valeur, sac à main ou documents administratifs ;
– verrouiller votre véhicule et s’il en est équipé, activer son alarme ;
– ne pas laisser une fenêtre ouverte ;
– ne laisser pas la clef sur le contact ni un double dissimulé ;
– si la voiture en est équipée, retirer la plage arrière pour montrer que le coffre est vide.

Les gendarmes indiquent : « Si vous êtes témoin d’un vol à la roulotte, n’intervenez pas vous-même. Prévenez la gendarmerie en composant le 1️⃣7️⃣. Si vous le pouvez, noter le descriptif de l’auteur (tenue vestimentaire, …) et/ou le véhicule utilisé (marque, modèle, immatriculation, …). »

 

 

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
30 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Aux assises, le procès du ti-père accusé de la mort de Gabriel : « Frapper, c’est une méthode d’éducation »

Ce mardi, au deuxième jour du procès d’Haymerick Gonfo, la mère de Gabriel n’est pas venue témoigner, malgré l’importance de sa déposition. La cour a décidé de poursuivre l’audience – alors que la défense avait plaidé un renvoi de l’affaire – dévoilant des détails poignants sur les maltraitances subies par l’enfant. Haymerick Gonfo risque 30 ans de réclusion criminelle et ne reconnaît pas les faits.