Revenir à la rubrique : Société

Qui peut toucher la prime d’activité et comment ?

La prime d'activité est l'une des aides les plus connues de France. Voici les conditions pour en bénéficier.

Ecrit par N.P. – le vendredi 05 juillet 2024 à 10H13
Illustration de billets de banque

La prime d’activité est l’une des aides sociales les plus connues et sollicitées en France. À la fin de décembre 2023, environ 4,71 millions de foyers en bénéficiaient, couvrant près de 10 millions de personnes. Lancée en 2016, cette aide remplace le RSA activité et la prime pour l’emploi. Elle vise à compléter les revenus des travailleurs afin d’encourager l’exercice d’une activité professionnelle.

La prime d’activité est versée par la Caf ou la MSA (Mutualité sociale agricole) aux personnes âgées de 18 ans et plus, qu’elles soient salariées, indépendantes ou fonctionnaires. Elle peut être cumulée avec le RSA. Son montant est calculé tous les trois mois, en fonction de la composition du foyer et des revenus de chacun de ses membres.

Toute personne résidant en France et ayant des revenus modestes peut prétendre à la prime d’activité dès le premier euro perçu. Cependant, un revenu minimum est requis dans certaines situations. Actuellement, ce seuil est fixé à 1 082,87 euros nets par mois (avant impôts). Cette condition doit être remplie pour chacun des trois mois précédant la demande et est réévaluée tous les trimestres.

Cette exigence de revenu s’applique particulièrement aux étudiants salariés, stagiaires et apprentis. Ils ne peuvent bénéficier de la prime d’activité que s’ils atteignent ce seuil de revenus, sauf s’ils ont la charge exclusive d’un ou plusieurs enfants, auquel cas cette condition ne s’applique pas. Tous les demandeurs doivent par ailleurs remplir les critères d’âge et de résidence, c’est-à-dire être âgés de plus de 18 ans et vivre en France de manière stable et effective.

En janvier 2024, le plafond de revenus pour être éligible à la prime d’activité était de 1.885 € par mois pour un salarié célibataire sans allocation logement. Avec l’augmentation du SMIC en avril 2024, ce plafond est passé à environ 2.000 €. Il est important de noter que ce plafond s’applique uniquement si vous ne percevez que des revenus professionnels (sans prestations sociales ni pensions).

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mutation des professeurs néo-titulaires dans l’Hexagone : Les parlementaires montent au créneau

Les députés Frédéric Maillot et Jean-Hugues Ratenon, ainsi que la sénatrice Évelyne Corbière, ont organisé une conférence de presse pour évoquer la situation des néo-titulaires du second degré dans l’Éducation nationale mutés dans l’Hexagone. Une situation qui décourage certains enseignants et pousse d’autres à changer de voie. Les parlementaires comptent donc reprendre le combat afin que les professeurs ultramarins puissent rester ou revenir au plus vite dans leur département.

Événementiel : Un label pour lutter contre la concurrence déloyale

La signature d’une convention de travail entre la CCIR, la CGSS-R, la DEETS, l’APER et la SYNPASE va permettre d’offrir un meilleur accompagnement aux entreprises de l’événementiel. Parmi les pistes privilégiées pour soutenir ce secteur, la création d’un label afin de récompenser les entreprises qui s’engagent à respecter une charte. Une plateforme sera aussi mise en place pour recenser ces sociétés dans le but de les mettre en avant.

Frédéric Vienne : « Le préfet nous a demandé de lui présenter un plan de redressement »

Le président Frédéric Vienne et son bras droit Olivier Fontaine ont livré ce jeudi leur analyse du récent rapport de la Cour des comptes sur la situation financière de la Chambre d’agriculture de La Réunion. Pour les syndicalistes de la FDSEA, le rapport ne prend ni en compte le remboursement de la dette engagé depuis dix-huit mois, ni les spécificités de l’agriculture locale.

Espèces invasives : Avez-vous les bons réflexes ?

Nettoyer son équipement avant de partir en en pleine nature, rester sur les sentiers balisés, repartir avec ses déchets (même biodégradables), signaler les espèces invasives et ne pas ramener d’espèces exotiques dans ses bagages, voilà en somme les bons réflexes à adopter pour protéger son environnement des espèces invasives. Vous voulez aller plus loin ? Pendant les vacances, vous pouvez participer à des chantiers de lutte contre ces espèces.