Revenir à la rubrique : Politique

Provocation à la haine raciale et injures : Eric Zemmour de nouveau condamné

Ce lundi, le candidat à la Présidentielle 2022 a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 10.000 euros d'amende pour ses propos concernant les mineurs isolés tenus sur la chaine d'infos CNews.

Ecrit par NP – le mardi 18 janvier 2022 à 09H10

L’avocat du polémiste a annoncé dès la fin de l’audience que son client, absent lors de l’annonce du délibéré, faisait appel de la décision.

Eric Zemmour est condamné à 100 jours-amende à 100 euros avec une peine de prison à la clé en cas de non-paiement. Ses propos, fustigés par le ministère public dont le tribunal a suivi les réquisitions, datent de septembre 2020. Ce jour-là, le chroniqueur de CNews avait dit lors d’un débat au sujet des mineurs migrants isolés : « Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont. Il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent ». Le directeur de la chaine info devra également s’acquitter de 3000 euros d’amende.

Une trentaine d’associations s’étaient portées partie civile, à l’image de SOS Racisme, La Ligue des doits de l’homme ainsi qu’une vingtaine de conseils départementaux, les mineurs isolés étant gérés par ces collectivités. 

« Il n’y a pas une once de racisme chez Eric Zemmour. Il ne fait que décrire la réalité « , a commenté Me Oliver Pardo qui avait plaidé la relaxe, estimant que les poursuites pour « provocation à la haire raciale » et « injures » ne tenaient pas, les mineurs n’étant « ni une race, ni une religion, ni une ethnie ». C’est la deuxième condamnation pour des faits de même nature pour le candidat de 63 ans.

Ce jeudi, il comparait en appel pour « contestation de crime contre l’humanité », propos tenus en 2019, toujours sur CNews, indiquant que « Pétain avait sauvé les Juifs français ». Il avait été relaxé en première instance.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello reçoit le président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts

La présidente de Région a exposé les enjeux stratégiques du développement de La Réunion au président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, mais aussi au directeur de la Banque des Territoires, ainsi qu’au directeur régional de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires et au directeur régional adjoint de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires.

Saint-Benoit : L’opposition ne croit pas à la « métamorphose » de la ville promue par Selly

À quelques heures du vote du budget, l’opposition bénédictine ne cache pas ses critiques vis-à-vis de l’action municipale engagée par Patrice Selly. « Saint-Benoit est en mouvement mais mouvement avec un S, avec des mouvements de contestation », lance Philippe Le Constant qui, comme Jean-Luc Julie, s’interroge sur la « métamorphose » de la commune mise en avant par l’équipe municipale « au vu de la faible part allouée à l’investissement ».