Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

« Pour un plan d’urgence contre les nouvelles formes de violence à La Réunion »

Face aux nouvelles formes de violence qui touchent notre île, "il faut des mesures urgentes pour régler concrètement le problème à La Réunion et ne pas laisser la situation sur le terrain dégénérer", avertit le député Perceval Gaillard.

Ecrit par N.P. – le lundi 25 mars 2024 à 14H47
Le communiqué :
Depuis plusieurs mois nous sommes interpellés par les associations mahoraises de La Réunion, mon collègue Jean-Hugues Ratenon et moi-même, à propos des violences commises par des bandes de jeunes dont sont victimes leurs enfants, notamment mais pas uniquement. L’ensemble de la population nous fait également part de son inquiétude face à ces nouvelles formes de violence que nous ne connaissions pas à La Réunion.
Face à la crise, pour ne pas dire la quasi guerre civile, que connaît Mayotte, beaucoup de Mahoraises et de Mahorais quittent leur île. D’abord dans l’Hexagone ensuite évidemment à La Réunion. Les services de protection de l’enfance nous disent être débordés par le nombre d’enfants à prendre en charge et démunis face à la situation. Par ailleurs le préfet nous confirme le transfert de 50 à 60 détenus venant de Mayotte qui, une fois sortis, restent à La Réunion et organisent les mineurs laissés à l’abandon. C’est cela qui a changé : le nombre d’enfants livrés à eux-mêmes et l’arrivée de caïds qui les organisent.
C’est pourquoi à court terme nous demandons : 1/ l’arrêt immédiat des transferts des prisonniers de Mayotte vers La Réunion 2/ la mise en place d’un plan d’urgence de protection de l’enfance de la part de l’État vis-à-vis du Département avec des moyens financiers et humains conséquents 3/ des moyens supplémentaires pour les associations d’intermédiation culturelle, de prévention spécialisée…dans les quartiers, notamment à travers la politique de la ville.
À moyen et long terme nous savons tous que la réponse passe par le développement de Mayotte et le co-développement avec les Comores. Là aussi nous faisons des propositions, depuis fort longtemps, et continuerons à en faire. En 2016, déjà, nous tirions la sonnette d’alarme sur la situation à Mayotte : https://imazpress.com/courrier-des-lecteurs/mayotte-une-situation-explosive-et-un-projet-alternatif
En attendant il faut des mesures urgentes pour régler concrètement le problème à La Réunion et ne pas laisser la situation sur le terrain dégénérer. Notre silence laisserait le champ libre aux discours véhiculés par certains qui demandent une réponse uniquement sécuritaire en pointant du doigt une seule communauté, développant ainsi une réthorique antirépublicaine qui ne réglera rien à la situation et qui jette de l’huile sur le feu. »

 

Perceval Gaillard, Député de La Réunion
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique