Revenir à la rubrique : L'Edito de Pierrot

?? [Pierrot Dupuy] Lutte contre la vie chère : Beaucoup de com’ mais peu de moyens réels

Francis Amand, le nouveau délégué interministériel à la concurrence outre-mer, a été auditionné jeudi dernier par les députés ultramarins, à Paris.   Nommé dans la foulée des manifestations de gilets jaunes, il a été chargé par Annick Girardin de dresser un bilan de la concurrence dans les DOM. Avec pour objectif avoué de mettre fin […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 15 avril 2019 à 07H05

?? [Pierrot Dupuy] Lutte contre la vie chère : Beaucoup de com’ mais peu de moyens réelsFrancis Amand, le nouveau délégué interministériel à la concurrence outre-mer, a été auditionné jeudi dernier par les députés ultramarins, à Paris.
 
Nommé dans la foulée des manifestations de gilets jaunes, il a été chargé par Annick Girardin de dresser un bilan de la concurrence dans les DOM. Avec pour objectif avoué de mettre fin aux monopoles et autres oligopoles qui existent et qui pénalisent les consommateurs avec des tarifs plus élevés qu’ils ne devraient l’être.
 
Bien sûr, l’objectif n’est pas d’arriver, en tout cas dans l’immédiat, à un alignement de tous les tarifs sur ceux de métropole. Il restera toujours une donnée incontournable, les 10.000km qui séparent La Réunion de l’Europe. Ça a un coût et il faudra toujours les payer.
 
A moins de faire disparaitre cet obstacle de la distance par une prise en charge du coût du fret comme l’envisage la Région. Mais ce n’est de toutes façons pas pour tout de suite.
 
Non, l’objectif est d’abord de dresser un diagnostic de la situation, puis d’essayer d’apporter des solutions afin de faire baisser les prix et que la différence avec ceux pratiqués en métropole soit raisonnable.
 
Le diagnostic, Francis Amand a commencé à l’ébaucher : un octroi de mer qui, au fil des ans, est passé d’une taxe devant servir à protéger l’industrie locale à une taxe vécue par les collectivités essentiellement comme une source de revenus indispensable. La Région a d’ores et déjà annoncé une très prochaine révision. Attendons pour voir ce qu’il en sortira.
 
Pour le reste, Francis Amand a enfoncé beaucoup de portes ouvertes, et pas besoin d’avoir fait l’ENA pour s’apercevoir que les prix chers à La Réunion proviennent pour beaucoup de marges plus que confortables touchées par les différents acteurs des filières, facilitées par une faible concurrence. Voire même par une absence de concurrence, dans certains cas.
 
Mais une fois le constat effectué, ce que beaucoup d’autres avaient fait avant lui, de quels moyens dispose-t-il réellement ?
 
Prenons un des exemples les plus criants. Alors que le groupe Casino a annoncé son intention de vendre ses magasins Score et Jumbo à La Réunion, il est de notoriété publique que c’est que le groupe Hayot, qui détient déjà les enseignes Carrefour dans l’ile, qui serait le mieux placé pour les racheter.
 
C’est-à-dire que dans ce secteur essentiel, qui impacte directement le porte-monnaie de la ménagère, on risque d’assister à une plus forte concentration entre les mains d’un opérateur économique déjà ultra-puissant à La Réunion. Au lieu de permettre l’arrivée de nouveaux opérateurs, afin de faciliter la concurrence. Et donc, à terme, une baisse des prix…
 
Et que peut faire le délégué interministériel face à ça ? Rien, ou presque. Il s’agit d’une négociation entre deux groupes privés. Tous les acteurs du secteur ont été informés et c’est l’offre de Bernard Hayot qui aurait la plus intéressante. Du coup, ce dernier risque fort d’emporter le morceau et de renforcer sa position de leader dans l’ile.
 
On touche là aux limites du système libéral qui fait confiance à la concurrence pour réguler les prix. Quand un groupe est suffisamment puissant, il a les moyens d’annihiler la concurrence.
 
Le seul moyen serait d’instaurer un contrôle des prix, comme ça existait à une époque, mais ce n’est malheureusement pas possible.
 
Dans ce contexte, il ne reste donc plus à la ministre que quelques mesures gadget et surtout les beaux discours, avec plein de termes techniques à l’intérieur, histoire de tenter de faire passer la pilule…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy – Quand le préfet s’emmêle les pinceaux concernant les nouvelles modalités d’entrée à Gillot

Le 11 juillet dernier, la préfecture publiait un communiqué intitulé : « Fin de l’état d’urgence sanitaire : Nouvelles modalités d’entrée à La Réunion et recommandations sanitaires », censé informer la population des dernières mesures mises en place pour voyager depuis la métropole ou Mayotte puisque ce sont pour le moment les seules destinations ouvertes, vers La Réunion.