Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Pas touche au RSMA !

Qui pourrait être opposé au dispositif baptisé « continuité territoriale », lequel – rappelons-le – permet d’alléger le prix excessif du billet d’avion pour la métropole ? Personne, bien sûr, ni le « zoreil » que je suis désireux de ne pas trop laisser se distendre les liens familiaux et amicaux qu’il possède en Europe, […]

Ecrit par André Pouchet – le jeudi 04 décembre 2014 à 09H28

Qui pourrait être opposé au dispositif baptisé « continuité territoriale », lequel – rappelons-le – permet d’alléger le prix excessif du billet d’avion pour la métropole ? Personne, bien sûr, ni le « zoreil » que je suis désireux de ne pas trop laisser se distendre les liens familiaux et amicaux qu’il possède en Europe, ni le Réunionnais « de souche » soucieux d’échapper un peu au microcosme créole et de s’ouvrir aussi à la réalité plus vaste et plus riche que lui offre le macrocosme national, encore moins l’étudiant qui doit poursuivre ses études en métropole ou le Réunionnais aux revenus modestes qui souhaite pouvoir rendre visite à sa famille.

Aussi, l’actuel détenteur de la présidence de région, conscient que la faiblesse de son bilan rend sa réélection très aléatoire, a pensé qu’il pourrait être rentable pour lui, électoralement parlant, d’engager la bataille sur cette question sensible. En obtenant le vote par le Sénat d’un amendement au budget de l’Outremer attribuant 10 M pour le remboursement des billets d’avion, il vient de frapper un coup spectaculaire et de marquer un point. Et ses partisans aussitôt de crier bruyamment victoire. Certes, c’est un coup spectaculaire mais un coup qui sera probablement sans lendemain, car l’Assemblée Nationale à qui – on le sait – revient le dernier mot, s’empressera de supprimer bien vite cet amendement litigieux.

Cela n’aura donc été, en définitive, qu’une gesticulation démagogique. Une de plus, venant après la distribution d’ordinateurs à tous les lycéens (comme si une telle mesure était de nature à remédier à la dégradation continue, à La Réunion comme ailleurs, du niveau des études) ; venant après le lancement à grand fracas du projet pharaonique de Nouvelle Route du Littoral (un chantier qui va peut-être effectivement débuter mais qui, heureusement, faute de financement, ne pourra pas se poursuivre assez longtemps pour aboutir). Tout cela, ce n’est rien d’autre que de la poudre aux yeux. Une façon de détourner momentanément le regard des gogos de la situation économique catastrophique dans laquelle s’enfonce inexorablement notre île.

Mais, dans cette opération politicienne, à côté de l’aspect publicitaire finalement sans trop de conséquence, il y a un autre aspect beaucoup plus inquiétant. Pour financer sa « continuité territoriale », ce que propose tout bonnement notre Président de Région, c’est de « taper » dans le financement du Service Militaire Adapté. Et ça, c’est grave. Qui ne sait, en effet, que le RSMA est un dispositif extrêmement utile, parce qu’il offre, à des jeunes gens plus ou moins désemparés, gravement rebutés par l’échec scolaire, dont l’Education Nationale de plus en plus impuissante à remplir ses missions n’est parvenue à rien tirer de bon, une seconde chance, une possibilité de se rétablir, d’acquérir des compétences utiles, les rudiments d’un métier et souvent un emploi ? Qu’on se réfère sur ce point aux statistiques existantes qui sont tout à fait éloquentes ! A travers ces formations qu’elle dispense, l’Armée parvient ainsi tous les ans à remettre sur les rails des centaines de jeunes à qui elle rend un minimum de confiance en eux, de la dignité et même de la fierté. Et l’on voudrait y portait atteinte ? Ce serait là une mauvaise action caractérisée !

Alors, à votre avis, qu’est-ce qui est prioritaire, la « continuité territoriale » ou le RSMA ? Pour ma part, je n’hésiterai pas à trancher. Non, les gens dans mon genre n’ont pas vraiment besoin qu’on leur rembourse une partie de leur billet d’avion. Pour la plupart, ils sont parfaitement en mesure de financer leur voyage annuel en métropole (pour certains, c’est même plusieurs fois par an, le petit tour en métropole !) par leurs propres moyens. Oui, le plus important, c’est bien que le RSMA puisse poursuivre son action bénéfique et même la développer à plus large échelle encore. Le Service Militaire Adapté, c’est quelque chose qui ne devrait pas être limité aux seuls DOM mais qui, si à Paris on avait un gouvernement digne de ce nom, mériterait d’être étendu aux départements métropolitains eux-mêmes !

André Pouchet, le 1er décembre 2014

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Invitation à l’attention de Madame Geneviève Guévenoux, Ministre déléguée aux Outre-mer, de la part des 42 000 signataires du Collectif Oasis Réunion

Madame la Ministre. 

Notre Collectif, qui représente les plus de 42 000 signataires du Manifeste d’Oasis Réunion, a le plaisir de vous inviter, si vous étiez sur l’île entre le 17 et le 22 avril, à venir nous rendre visite dans Les Jardins Familiaux du Chaudron à SAINT-DENIS, soit le mercredi 17 avril à 10H, soit les samedi 20 et dimanche 21 avril, à l’occasion du GRAND NETTOYAGE DE LA RÉUNION que nous organisons en célébration de la Journée Mondiale de la Terre 2024. 
Le petit spot vidéo d’une minute visible à ce lien  en fait une courte mais « intense » présentation.