Revenir à la rubrique : Politique

Orientations budgétaires 2022 : Le TCO annonce une mandature de réalisations

Ce lundi 22 novembre, le Conseil communautaire du TCO, avant de voter son budget au mois de décembre pour l’année 2022, a présenté ses projets d’investissement. Le président du TCO, Emmanuel Séraphin, évoque une situation financière stabilisée et souhaite une mandature de réalisations.

Ecrit par zinfos974 – le lundi 22 novembre 2021 à 16H48

En présentant à la presse les orientations budgétaires 2022, les membres du bureau communautaire sont unanimes. Le développement, dans les années qui viennent, de ce territoire de 216 000 habitants, passera par un schéma cohérent d’eau potable et d’assainissement. « Certains éleveurs se retrouvent avec des factures de 3000 € par mois. C’est l’eau la plus chère de La Réunion. Il faut harmoniser le prix de l’eau sur le TCO », indique Daniel Pausé, maire de Trois-Bassins. « Il faut une gestion à hauteur de l’ambition de nos aménagements« , avance Gilles Hubert, le 9ème Vice-Président du TCO.

Depuis 2020, l’intercommunalité a récupéré cette compétence, qui anciennement appartenait aux communes. Evoquant les derniers évènements à Saint-Leu, l’anticipation devient un nouveau dogme. « Aucune matière fécale n’a été trouvée dans cette eau. Il y avait des bactéries. Mais quand on annonce quelque chose, il ne faut pas être approximatif », tient à préciser Emmanuel Séraphin.

Le contrat performance de 300 millions d’euros est dédié pour la décennie à venir. Estimant que seulement 10 % des 90 millions de m3 de l’eau des basculements sont utilisés, le TCO ambitionne avec tous les acteurs concernés par cette problématique d’améliorer son réseau, de développer ses stations d’épuration, d’améliorer ses ramifications, l’irrigation des hauts, la réutilisation de l’eau ou encore la création d’une grande retenue collinaire… Car à nouveau, en cette période de sécheresse, l’Ouest et ses hauts sont les territoires les plus touchés. L’intercommunalité des 5 communes souhaite négocier avec le département pour l’achat de l’eau en brut.
 
« Une situation financière stabilisée »

 
Persuadé que l’avenir de La Réunion passera par le développement de l’Ouest, Emmanuel Séraphin veut faire lors de cette mandature 2021-2026 de grands investissements et de grandes réalisations. « Dans son rapport, la CRC évoque une situation financière stabilisée », souligne le président qui dit avoir aujourd’hui « une feuille de route claire » et qualifie le TCO « d’institution qui fonctionne bien ». Pour réaliser ses ambitions, le TCO s’applique sur quatre axes :  réaliser une politique d’aménagement et de développement économique ambitieuse ; offrir des services publics de qualité ; renforcer nos politiques de cohésion sociale et territoriale ; préparer notre territoire aux défis du changement climatique.
 
Il rappelle les investissements déjà réalisés et qui vont se poursuivre à savoir la brigade d’intervention environnement, la lutte contre la dengue avec les associations, le réseau de vélo électrique Mobi’Ouest avec l’acquisition de 300 nouveaux vélos en 2022. Au niveau du logement, une convention avec la fondation Abbé Pierre a été conclue et un accord de principe a été signé avec la Région pour accompagner 4004 familles dans le cadre du Service d’accompagnement à la rénovation énergétique (SARÉ).
 
Les 20 ans du TCO en 2022

Dans un souci de rééquilibrage des territoires, le projet de « Trois-Bassins, ville de demain » et la rénovation du centre-ville du Port sont prévus pour 2022. « 9 millions sont prévus pour le développement rural de l’Ouest et 8 millions ont été négociés pour la revitalisation des bourgs des hauts », indique Daniel Pausé, 5ème Vice-Président du TCO.
 
Au niveau économique, Olivier Hoarau, maire du Port et 2ème Vice-Président du TCO, a présenté les orientations : élaborer une stratégie économique territoriale, relancer l’offre immobilière du foncier, faciliter l’installation des entreprises, améliorer l’accueil et l’accompagnement des entreprises et créer un observatoire des entreprises.
 
Enfin, Emmanuel Séraphin souligne que le TCO fêtera ses 20 ans en 2022. L’occasion de lancer le projet de territoire Ouest 2040 pour le développement de l’Ouest dont les prémices semblent être la création de l’Ecocité Cambaie. Les premiers travaux sont prévus en 2023 pour la ZAC. La zone sera aménagée sur 76 hectares. À terme, 50 000 habitants, 16 000 logements, 35 000 m2 de bureaux et un pôle loisirs et sport sont attendus.
 
 
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello reçoit le président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts

La présidente de Région a exposé les enjeux stratégiques du développement de La Réunion au président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, mais aussi au directeur de la Banque des Territoires, ainsi qu’au directeur régional de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires et au directeur régional adjoint de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires.

Saint-Benoit : L’opposition ne croit pas à la « métamorphose » de la ville promue par Selly

À quelques heures du vote du budget, l’opposition bénédictine ne cache pas ses critiques vis-à-vis de l’action municipale engagée par Patrice Selly. « Saint-Benoit est en mouvement mais mouvement avec un S, avec des mouvements de contestation », lance Philippe Le Constant qui, comme Jean-Luc Julie, s’interroge sur la « métamorphose » de la commune mise en avant par l’équipe municipale « au vu de la faible part allouée à l’investissement ».

Une deuxième édition réussie pour le Festival de la Participation Citoyenne

Le Festival de la participation citoyenne, qui s’est tenu à Saint-Denis le 13 avril 2024, a réuni plus de 500 personnes autour de divers dispositifs de participation citoyenne, marquant également la clôture du Congrès Océan Indien de l’ANACEJ, avec des activités visant à renforcer la démocratie directe et l’engagement civique des Dionysiens.