Revenir à la rubrique : Société

Nous serons 1,02 million en 2050 à La Réunion

L'institut de statistiques publie ce jeudi une nouvelle projection de population réunionnaise en 2050. L'Insee estime que si l'espérance de vie continue de croître et que la fécondité reste identique, nous serons un million dès 2044.

Ecrit par La-rédaction – le jeudi 24 novembre 2022 à 17H28

Atteindrons-nous un jour le solde fatidique du million d’habitants ? D’après l’Insee, cette barre symbolique sera peut-être passé dès 2044. C’est en tout cas l’une des projections que l’institut de sondage a réalisées dans le cadre d’une étude sur la population réunionnaise en 2050. Lancées dans tous les départements de France, ces conclusions prennent tout de même en compte les particularités locales qui sont régulièrement rapportées par l’Insee.
 
Le vieillissement de la population va se poursuivre au cours des prochaines décennies. Ainsi, même si la part des jeunes dans la population va très probablement rester plus élevée qu’en métropole, elle va se réduire, passant de 31 à 28%. Près d’un Réunionnais sur quatre aura plus de 60 ans en 2050, et environ un sur huit dépassera les 75 ans. Les plus de 60 ans représenteront plus de 26% de la population, contre 17% aujourd’hui.

Une fécondité qui risque de baisser et des départs plus nombreux

Les analystes de l’Insee prévoient trois scénarios pour la première moitié de ce siècle. D’une part, cette projection de référence, où La Réunion attendrait 1.022.000 habitants. D’autre part, une fourchette haute, avec 1,76 million de Réunionnais, et une fourchette basse, avec 915.000 habitants. C’est la première fois qu’une étude de l’Insee avance la possibilité que le département ne passe jamais ce cap tant annoncé.
 
Si la fécondité reste bien plus forte qu’en métropole, il est probable qu’elle se tasse au cours des prochaines années. « On observe que la dynamique démographique réunionnaise ressemble de plus en plus à ce qu’on observe dans les pays développés. Or, on observe dans ces pays une baisse de la natalité. On peut donc imaginer que cette tendance apparaisse aussi à La Réunion », explique Marylise Dehon, chargée d’étude à la division études de l’Insee Océan Indien.
 
Alors que le solde migratoire de l’île était encore positif jusqu’au milieu des années 2000, la tendance s’est inversée au cours des dernières années. Ainsi, en 2019, 1.200 Réunionnais quittaient l’île chaque année, principalement vers la métropole. Ce chiffre devrait encore progresser pour atteindre 1.800 départs chaque année. Avec un solde migratoire là aussi nul avec les autres pays de la zone océan Indien, le renouvellement de la population jeune ne sera pas fondamentalement changé.

L’Ouest, micro-région la moins dynamique de l’île
 
Toujours selon la projection médiane, à l’échelle de La Réunion, le Nord sera la micro-région qui aura vu sa population augmenter le plus fortement, grâce aux naissances. Elle atteindra 278.000 habitants, soit une hausse de 0,9% par an. Viennent ensuite le Sud et l’Est avec 0,5 et 0,6% de croissance par an. Enfin, l’Ouest apparaît comme la région a moins dynamique avec une croissance que de 0,2% par an. En tout, la population réunionnaise va croître de 0,6% par an, toujours selon la projection médiane.
 
« Une projection n’est pas une prévision. Il ne s’agit que d’hypothèses selon des données que nous avons recueillies. Il n’est pas possible de prévoir exactement comment va se comporter un territoire », nuance Sébastien Seguin, chef du service études et prévisions.
 
Ces projections n’ont pas tenu compte de la surmortalité récente lié au covid. En effet, les personnes décédées suite à la pandémie n’ont qu’un impact limité sur la démographie. Celles-ci étant souvent de personnes âgées, elles étaient d’une part moins enclines à faire de nouveaux enfants, et ne feraient dans tous les cas très probablement plus partie de la population réunionnaise à cet horizon.
Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Eleanor va-t-elle faire le tour de La Réunion ?

La tempête Eleanor devrait réaliser une boucle entière autour des Mascareignes tout en se dissipant. Le système dépressionnaire doit d’abord transiter au Sud de La Réunion ce week-end sans apporter une dégradation « significative » de la météo, avant de remonter le long de la côte Est malgache, là où elle s’est formée.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial