Revenir à la rubrique : Politique

?? Municipales 2020 : Serge Hoareau candidat à Petite-Ile… si la population le souhaite

En route pour un deuxième mandat ? Serge Hoareau a annoncé qu’il se présentera à sa succession pour les municipales de l’an prochain s’il reçoit « l’adhésion des équipes municipales et de la population ».   Une déclaration faite au cours d’une conférence de presse où le maire et son équipe ont dressé leur bilan de mandature. Un […]

Ecrit par L.G-P.B – le mardi 02 avril 2019 à 16H44

En route pour un deuxième mandat ? Serge Hoareau a annoncé qu’il se présentera à sa succession pour les municipales de l’an prochain s’il reçoit « l’adhésion des équipes municipales et de la population ».  

Une déclaration faite au cours d’une conférence de presse où le maire et son équipe ont dressé leur bilan de mandature. Un bilan présenté comme « un bulletin de santé » des 5 dernières années. Maîtrise des dépenses de fonctionnement, effort des services communaux mais aussi de la population avec l’augmentation des impôts en 2016, Serge Hoareau s’est félicité d’un bilan réussi, mais qui reste à achever. 

25 millions d’euros ont été investis au cours de son mandat. Plus de 51km de voiries réalisés, construction d’équipements sportifs, travaux d’aménagements de Grande Anse et réhabilitation du bassin de baignade dont la livraison est prévue pour fin 2022 ou encore « comme un bon père de famille », entretien du bâti communal… un bilan réussi pour l’édile, inclassable sur l’échiquier politique, adepte du fait « par nous-mêmes » avec son équipe. 

« Il fallait un maire gestionnaire, VRP, manager, visionnaire et aménageur, technicien, juriste et parfois assistant social… », s’est targué Serge Hoareau. 

Reste la construction du lycée hôtelier, petite tâche à son bilan: « La Région continue de nous financer mais je ne fais pas de politique politicienne ». « Petite-île n’a pas eu son lycée mais personne ne l’a eu non plus ».

Prisca Bigot sur place

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les élus guadeloupéens se réunissent en congrès le 12 juin pour l’évolution constitutionnel de l’île

Le président du Conseil départemental de Guadeloupe a annoncé mardi 28 mai la convocation du XVIIIe Congrès des élus départementaux, régionaux, des parlementaires et des maires de la Guadeloupe. L’objectif majeur est la création d’une assemblée unique pour l’île afin de renforcer le pouvoir des élus locaux. Une décision qui sera soumise à la population par référendum.

Saint-Benoît : Subventions aux associations renforcées et réorganisation de l’équipe municipale

Patrice Selly souhaite réaffirmer son engagement envers les associations locales et le Centre communal d’action sociale (CCAS) et ce, « malgré un contexte économique difficile ». Peu avant le conseil municipal, plusieurs annonces ont été faites par le maire de Saint-Benoit pour soutenir le tissu associatif et renforcer les actions sociales, tout en procédant à une réorganisation interne de l’équipe municipale.

Pour LFI, l’exclusion de l’Assemblée du député Sébastien Delogu est une fierté

Le député de Marseille Sébastien Delogu a été exclu 15 jours de l’Assemblée nationale par la présidente Yaël Braun-Pivet pour avoir brandi un drapeau palestinien hier lors d’une séance de questions au gouvernement. « Sa punition est une décoration et une honte pour toujours pour ceux qui l’ont votée » a réagi sur X Jean-Luc Mélenchon. Sébastien Delogu a été sanctionné par un vote des députés macronistes, de la droite et de l’extrême-droite.

[Communiqué] Le Département soutient l’aménagement de « Terrain Bory », à Saint-Louis

Cyrille Melchior, Président du Conseil départemental, participait, le mardi 28 mai, au côté des vice-Présidentes Flora Augustine-Etcheverry et Camille Clain, ainsi que du Conseiller départemental Jean-François Payet, à la pose de la première pierre du projet d’aménagement « Terrain Bory », à Saint-Louis, qui va permettre la réalisation d’équipements structurants pour les habitants de la commune.