Revenir à la rubrique : Société

Malgré l’incendie, les militants du local LGBTQIA+ se réapproprient les lieux

Après l’incendie mardi dernier du local LGBTQIA+, le choc est toujours présent pour les militants impliqués dans ce lieu. Ne comptant pas laisser les dégâts les arrêter dans leur combat pour l’égalité et la représentativité, ils ont invité une photographe pour un shooting au milieu des ruines.

Ecrit par La-rédaction – le vendredi 24 février 2023 à 17H50

Que faire devant les restes d’un projet dans lequel on s’est impliqué durant des mois, voire des années ? À cette question, les militants du local LGBTQIA+ ont apporté une réponse claire : ne pas se laisser faire, continuer à porter son combat et marcher la tête haute. 

À l’invitation des différentes associations occupant le local incendié, la photographe Iris Mardémoutou a voulu faire passer le message que cet incendie n’efface pas le combat des militants. “On savait juste qu’on voulait montrer la résilience des militants. C’est en explorant les restes que les idées se sont imposées, avec les personnes qui étaient présentes”, témoigne l’artiste.

“Malgré le feu, nous sommes toujours debout. Je pense qu’on milite par notre simple présence en ces lieux. Notre existence dérange certains, mais pas question d’abandonner. C’était important pour moi de montrer des personnes flamboyantes au milieu de ces décombres noircis”, poursuit Iris. 

La jeune femme espère pouvoir présenter avant la semaine prochaine les photos de ce projet. En attendant, l’artiste propose déjà un teaser vidéo de ce shooting pas comme les autres

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trésor de La Buse : Les pièces trouvées à Maurice pourraient être des roupies indiennes

Sur le littoral d’Albion, dans l’ouest de l’île Maurice, les recherches menées par l’archéologue kényan George Abungu sur le site d’une prétendue cache du pirate La Buse ont permis de mettre au jour des pièces de monnaie. De l’avis de scientifiques ayant obtenu des photos, la présence d’une boîte de conserve, la forme des pièces et le fait que des montants y soient inscrits discréditent la théorie d’un trésor pirate.

Femmes puissantes de La Réunion : Des femmes libres, piquantes et engagées au parcours hors du commun

« Ça va tuer moins de gens si je suis une mauvaise comédienne plutôt qu’une mauvaise infirmière », décode avec humour Zaza pour résumer son parcours. Des alertes rouges envoyées par ses parents lorsqu’elle leur a annoncé que son rêve était de monter sur les planches à son arrivée à la Réunion en 2000, son rapport avec la langue créole et son don de clown qu’elle pratique à l’hôpital, clin d’œil à son premier métier, Isabelle Dalleau est sans filtre, attachante, humaine et modeste face à son immense talent.

Pas d’édition du Journal de l’île ce dimanche

Alors que le Jir n’est pas paru en édition papier depuis dimanche dernier, son site Clicanoo informe ce matin qu’il n’y aura pas non plus d’édition en ligne aujourd’hui. Pour rappel, le titre devrait être imprimé de nouveau la semaine prochaine, un accord provisoire ayant été trouvé avec ICP Roto.