Revenir à la rubrique : Faits divers

Maïdo : Soupçons d’atteinte sexuelle d’un pompier sur une bénévole de la Croix-Rouge

  La rumeur courrait ce matin parmi les membres du poste de commandement de l’incendie du Maïdo. Une bénévole de la Croix-Rouge aurait été agressée la nuit dernière. Immédiatement contacté, Henri Claude Robert, président de la Croix-Rouge départementale, témoignait de son étonnement. « Si cela avait été vrai, j’aurais été informé », avant de dire sur le […]

Ecrit par Pierrot Dupuy - Ludovic Grondin – le vendredi 04 novembre 2011 à 12H18

 

La rumeur courrait ce matin parmi les membres du poste de commandement de l’incendie du Maïdo. Une bénévole de la Croix-Rouge aurait été agressée la nuit dernière.

Immédiatement contacté, Henri Claude Robert, président de la Croix-Rouge départementale, témoignait de son étonnement. « Si cela avait été vrai, j’aurais été informé », avant de dire sur le ton de la rigolade: « Après la venue du Dash, il vous fallait quelque chose d’autre à vous mettre sous la dent ». Malheureusement, l’information sera bien vite officialisée par le PC opérationnel situé à Petite-France. 

A 10h30, elle est donc confirmée par le centre opérationnel des incendies du Maïdo. Une bénévole de la Croix-Rouge aurait bien été contrainte à des gestes sexuels déplacés par un individu cagoulé comme elle l’a elle-même raconté. Selon un responsable du SDIS sur place, « il lui aurait demandé de poser ses mains sur son sexe », au cours de la nuit de jeudi à vendredi.

La même source déclare : « Nous avons écouté ce que la jeune femme avait à raconter. Nous avons également entendu le pompier mis en cause. Pour nous, sur le plan administratif, l’affaire est réglée. Adressez-vous à la gendarmerie maintenant pour en savoir plus sur le plan judiciaire« .

La compagnie de gendarmerie de Saint-Paul, d’ailleurs présente chaque jour sur site pour son enquête sur les pyromanes, n’a pas immédiatement répondu à notre demande. L’officier qui remplace aujourd’hui le commandant Dominique Paulo ne sera disponible que dans l’après-midi. Nous saurons alors si une plainte a été déposée et quelles en seront les conséquences éventuelles.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Denis : Des policiers tirent sur un chauffard en fuite

Vers minuit ce lundi soir, un équipage de la police nationale a dû se lancer dans une course poursuite dans les rues du chef-lieu pour tenter d’interpeller un conducteur qui roulait à vive-allure. Une autre patrouille, déjà en intervention, a failli être renversée, forçant les agents à faire usage de leurs armes. Finalement, le chauffard a été arrêté à son domicile plus tard dans la soirée.

Agression sexuelle incestueuse : Comment en apporter la preuve 20 ans après ?

Accusé d’agression sexuelle sur sa nièce il y a vingt ans, un oncle fait face à la cour d’appel après une relaxe controversée à St-Pierre. Entre souvenirs douloureux et absence de preuves matérielles, la quête de vérité confronte la justice à un défi. La décision attendue le 26 septembre pourra-t-elle apporter une réponse à ce drame familial présumé ?