Revenir à la rubrique : Communiqué | Economie

Les très petites entreprises demandent la suppression partielle de l’octroi de mer

L'Organisation réunionnaise des très petites entreprises déplore dans un communiqué le positionnement des élus locaux contre la suppression de l'octroi de mer.

Ecrit par N.P. – le mardi 28 novembre 2023 à 15H44

Communiqué

L’ORTPE, est une organisation syndicale qui représente les intérêts de Très Petites Entreprises à la Réunion

Nous avons découvert dans la presse locale, suite à la réunion de la C I O M (Comité interministériel des Outre-mer), qui s’est tenue le 23 novembre dernier à Paris à l’initiative de « Matignon» et portée par Mr Philippe Vigier, ministre délégué des Outre-mer, que l’ensemble des élus Réunionnais sont UNANIMEMENT contre la suppression de l’Octroi de Mer.

Nous comprenons l’inquiétude des élus locaux, compte tenu de la part importante de cette taxe fiscale sur les importations, qui abonde le budget des communes et de la Région Réunion.
Cette taxe fiscale qui touche les importations des produits et marchandises, pénalise fortement les TPE, notamment en raison sa perception, qui soulève très régulièrement des litiges au regard de l’assiette et du taux applicable.

En effet, la détermination de l’assiette permet de connaître la base d’imposition de l’entreprise. Dès lors les critères pour la détermination de l’assiette constituent un enjeu financier très important pour les entreprises, qui sont mécaniquement pénalisées.

Ceux qui paye l’octroi de mer à l’arrivée des marchandises sur l’ile, font déjà face à l’augmentation des marchandises et subissent, sans alternative, le coût du transport maritime et aérien déjà très élevé.

Pour réceptionner leur marchandise, s’ajoute pour nos TPE, L’OCTROI DE MER qui augmente encore le coût du produit, dans la constitution du prix de revient.

Si vous pouviez à l’unanimité, retirer du champ de l’Octroi de mer ces produits :

  • Prêt à porter
  • Chaussures et Maroquinerie
  • Meubles de Maison
  • Produits Alimentaires utilisés en restauration et snacking et dans nos petits commerces alimentaires

Ces produits que vous et moi, ainsi que tous les réunionnais utilisent et consomment au quotidien.

Nous pourrions ainsi dégager une trésorerie qui pourrais accompagner la lutte contre la vie chère, être plus compétitif face au monopole de la grande distribution et du commerce en ligne extérieure.

Il est bien connu et reconnu que le lien social est créé par les acteurs économiques de proximité, que nous côtoyons dans notre vie de tous les jours.

Vous contribuerez ainsi, au maintien de cette trésorerie pour nos entreprises de « petite taille » qui font face à de nombreux défis, ainsi qu’à la crise conjoncturelle, qu’ils affrontent courageusement, dans le respect et avec cette volonté de travailler sans compter, chaque jour, pour maintenir l’emploi des salariés et l’activité de leur entreprise.

Messieurs Madame les élus, notre organisation vous remercie pour votre contribution à la sauvegarde de nos entreprises.

Thèmes : Octroi de mer
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

« TAK, acharné et isolé ! »

C’est avec satisfaction que j’ai pris connaissance du vote de la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) en faveur de l’affectation de 2 cellules jusqu’à présent inoccupées à l’intérieur de la galerie commerciale Les Terrass ( Terres d’Activités du Sud Sauvage).

Urgence vitale au CHU – L’IGAS attendue de toute urgence !

Découvrez le communiqué de la Fédération autonome de la fonction publique hospitalière au lendemain du point presse tenu par la présidente de Région en présence des représentants syndicaux du CHU, des praticiens du  »Collectif Santé Hôpital Réunion », du Département, de l’Association des Maires et des parlementaires :

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial