Revenir à la rubrique : Economie

Les autorités malgaches évoquent « les prix astronomiques des billets » d’Air Austral

Air Austral communiquait mardi dernier sur la limitation à deux vols par semaine entre La Réunion et Tananarive et l’annulation des vols Réunion/Tamatave.

Ecrit par NP – le lundi 04 avril 2022 à 14H23

Les choses ne s’arrangent pas entre Air Austral et les autorités de la Grande Ile. La compagnie aérienne annonçait mardi dernier l’annulation de des vols Réunion/Tamatave, évoquant une absence d’approbation formelle de son programme de vols pour la saison IATA de la part des autorités malgaches.

Dans son communiqué, la compagnie a par ailleurs évoqué son souhait de mise en place d’un calendrier de déploiement de tous ces vols, afin de mieux répondre aux attentes de la clientèle, tant en termes de vols qu’en termes de tarifs. 

De son côté, le ministre des transports et de la météorologie malgache, Roland Ranjatoelina, n’a pas mâché ses mots et a rétorqué que la compagnie effectuait des tarifs très élevés sur le territoire malgache : “Je n’ai jamais caché mon aversion sur le contenu du contrat de partenariat stratégique entre Air Madagascar et Air Austral. Les dirigeants actuels ont un côté machiavélique (…) Il leur manque la droiture et la sincérité”, a t-il lancé lors d’une interview accordée au quotidien L’Express de Madagascar, avant de poursuivre : 
“Air Austral affronte des difficultés sur le plan tarifaire, 1.500 euros pour un vol d’une heure et quinze minutes, et tente de nous faire supporter ses problèmes. Des Malgaches de La Réunion ont manifesté contre ces prix astronomiques des billets d’avion”.

Roland Ranjatoelina a conclu en invitant à la compagnie aérienne à revoir les clauses de l’Accord “La route 2A” passé entre La France et Madagascar.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.

Au Royaume-Uni, la semaine de 4 jours séduit salariés et patrons

Un an après le terme d’une expérience grandeur nature, de nombreuses entreprises britanniques ont choisi de maintenir la semaine de 4 jours à 32 heures de travail. L’efficacité du dispositif semble aussi bien convaincre les employeurs que les salariés.