Revenir à la rubrique : Politique

Législatives : Marco Boyer et Frédéric Azor soutiennent Léopoldine Settama-Vidon

Marco Boyer et Frédéric Azor annoncent soutenir la candidature de Léopoldine Settama-Vidon sur la cinquième circonscription.

Ecrit par N.P. – le mardi 25 juin 2024 à 08H22

Communiqué :

Ce 30 juin votons pour Léopoldine SETTAMA-VIDON

Réunionnaises, Réunionnais de la 5e circonscription,

Nous en appelons à votre vote et à votre soutien pour la candidature de Léopoldine SETTAMAVIDON, le 30 juin et 7 juillet prochains.

Il est grand temps de ne plus accepter les négociations d’arrière-cuisine, entre le Rassemblement National et le LFI « version locale », qui passent leur temps à nous prendre pour des imbéciles.

Choisissons une candidate qui incarne non seulement le changement, mais également le professionnalisme dont nous avons grand besoin !

Avocate depuis plus de trente ans et ancien bâtonnier au barreau de Saint-Denis, Léopoldine SETTAMA-VIDON saura, mieux que quiconque, défendre ardemment vos intérêts et vos droits auprès du Gouvernement objectivement. Ne nous laissons plus diriger par des amateurs.

Ce 30 juin et 7 juillet prochains, nous voterons Léopoldine SETTAMA-VIDON pour notre 5e circonscription et pour notre village, La Plaine-des-Palmistes. Rejoignez-nous et portons notre voix jusqu’à l’Assemblée nationale avec Léopoldine SETTAMA-VIDON !

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.

Le nom d’Huguette Bello suggéré à la tête du gouvernement

Les négociations continuent dans le Nouveau Front populaire pour trouver une figure qui pourrait prendre la tête d’un gouvernement de coalition qui battrait les motions de censure attendues à la rentrée parlementaire. Les différents partis politiques qui composent l’alliance de gauche jouent des coudes pour placer leur poulain, mais aucun compromis n’a été trouvé. Le Parti communiste français aurait alors suggéré le nom d’Huguette Bello, selon Emilio Meslet, grand reporter politique de L’Humanité.

Tribune libre de Gilles Fontaine : « Les vraies raisons de l’échec de la Gauche aux élections législatives 2024 dans la 3ème circonscription »

Conseiller municipal et soutien de Nathalie Bassire lors des dernières élections législatives, Gilles Fontaine livre son analyse des résultats dans la 3e circonscription. L’ex-colistier de François-Xavier Bellamy aux Européennes souhaite en effet contredire « les mensonges et contre-vérités honteusement proférées à chaud », notamment par les « présumés responsables » de l’élection de Joseph Rivière dans cette circonscription.