Revenir à la rubrique : Société

L’avion A400M à La Réunion

Arrivé il y a quelques jours sur l’île intense de La Réunion, l’avion de transport militaire A400M, dédié aux transports stratégique et tactique, est présent pour une semaine dans la zone de responsabilité des FAZSOI, où il réalisera plusieurs missions.

Ecrit par Nicolas Payet – le jeudi 20 mai 2021 à 15H57

En effet, la première des missions a été dédiée au largage de militaires du 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) en saut à ouverture automatique (SOA) à proximité de l’Étang-Salé. Cet entrainement surtout a été l’occasion d’assurer la formation des équipes de largage du régiment sur ce nouvel avion de transport stratégique et tactique des armées françaises. Comme en septembre 2020, les commandos parachutistes ont pu à nouveau réaliser un entrainement au saut opérationnel à grande hauteur (SOGH) accompagnés de plusieurs pilotes-tandems pour la mise en place de spécialistes, comme par exemple des équipes cynotechniques. Au total, ce sont plus de 230 parachutistes qui auront passé les portes et la tranche de l’A400M cette semaine.
 
Cette qualification technique sur l’un des fleurons de l’armée de l’air et de l’espace a été rendue possible grâce au renfort de deux formateurs en provenance de la section technique de l’armée de Terre (STAT) et du 1er régiment du train parachutiste (1er RTP). Avec l’acquisition de ces nouvelles maîtrises, le 2e RPIMa acquiert une autonomie décisive lui permettant de projeter rapidement son échelon d’intervention en cas de crise. Il offre ainsi au forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) la capacité d’exploiter pleinement l’élongation et la vélocité de l’A400M, dans l’éventualité d’une projection sur la zone de responsabilité permanente (ZRP).
A présent, l’équipage de l’A400M prépare ses futures missions qui se dérouleront dans les jours à venir dans la zone de responsabilité des FAZSOI.
 
Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité, contribuer à la lutte contre l’émergence de nouvelles menaces liées aux trafics et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

 

L’avion A400M à La RéunionL’avion A400M à La Réunion

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les Chroniques de tonton Jules #170

L’attaque de l’Iran sur Israël, la riposte prévisible d’Israël sur Téhéran, je ne vous en parlerai pas : toute la presse le fait et le fait bien. Mais encore faudrait-il, pour être informés, que vous écoutiez les radios, que vous lisiez les journaux, y compris en ligne, que vous visionniez les JT. Attention : je n’ai rien contre les réseaux dits sociaux mais ces derniers démolissent les neurones, le libre-arbitre et la raison critique : on avale le pré-cuit, on ne pense plus. Et ce sont bien ces derniers, libre-arbitre et raison critique qui nous distinguent de la paramécie.

Nos journalistes, je veux dire « nos vrais journalistes », contrôlent dix fois une information avant de la mettre en ligne. Les « faux journalistes », parés du nom d’influenceurs, ne vérifient jamais rien, comptant sur notre seule passivité. On constate alors que les bonobos et colibris nous surpassent côté cellules grises.

Je me contenterai, comme depuis pas mal de temps, de l’actualité courante ; laquelle contient suffisamment de quoi se lamenter, geindre ou s’esclaffer.

Fé roulé Férrère !

Une deuxième édition réussie pour le Festival de la Participation Citoyenne

Le Festival de la participation citoyenne, qui s’est tenu à Saint-Denis le 13 avril 2024, a réuni plus de 500 personnes autour de divers dispositifs de participation citoyenne, marquant également la clôture du Congrès Océan Indien de l’ANACEJ, avec des activités visant à renforcer la démocratie directe et l’engagement civique des Dionysiens.