Revenir à la rubrique : Economie

L’avenir d’Otébiyé en sursis

  L’avenir de la société Otébiyé, réseau de vente de billets de spectacles en ligne, se joue en partie cet après-midi au tribunal de commerce de Champ fleuri. Son directeur, Paul Olsen, a fait le déplacement de Maurice à l’occasion du passage de sa société cet après-midi devant le tribunal de commerce. Il doit repartir […]

Ecrit par – le mercredi 06 juillet 2011 à 16H37

 

L’avenir de la société Otébiyé, réseau de vente de billets de spectacles en ligne, se joue en partie cet après-midi au tribunal de commerce de Champ fleuri.

Son directeur, Paul Olsen, a fait le déplacement de Maurice à l’occasion du passage de sa société cet après-midi devant le tribunal de commerce. Il doit repartir aussi vite en fin d’après-midi.

Vers 15h, les juges, après avoir entendu les arguments des responsables d’Otébiyé, son président ainsi que son directeur d’exploitation, ont remis leur décision à un délibéré qui tombera "vers 19h" selon les mêmes protagonistes. Soit la société poursuit sur la voix du redressement judiciaire, soit sa liquidation est prononcée. 

 

Fondateur d’Otébiyé en 2004, mais actionnaire depuis 2006, Paul Olsen connaît bien la Réunion pour avoir participé à l’industrie sucrière aux côtés des Hugot et de Chateauvieux entre autres, "c’était en 1967, lorsque je travaillais en tant que spécialiste de l’automatisation".

Plus récemment, Paul Olsen a également été le président-fondateur de la société Parabole Réunion. Ses initiatives dans la zone, à Madagascar (Société malgache mobile (SMM) qui deviendra Orange Madagascar) ou évidemment à Maurice (société ICE) complètent le parcours du chef d’entreprise. A la Réunion, Otébiyé connaît une situation délicate depuis l’affirmation de la concurrence sur son créneau. 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trois offres de rachat pour Le Quotidien de La Réunion

L’imprimeur Alfred Chane-Pane, le président du JIR, Jacques Tillier, et le patron de presse hexagonale Henri Nijdam sont les trois candidats à la reprise du Quotidien de La Réunion, placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre. Aucun des repreneurs potentiels ne s’engage à conserver les journalistes, même si tous prévoient d’en réembaucher un certain nombre après leur licenciement.

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.