Revenir à la rubrique : Economie

La Préfecture prévoit « un chariot type nouvelle génération »

Le 11 ème chariot type qui arrive quasiment à la date anniversaire du premier panier de la ménagère l'année dernière sera le dernier du genre. Désormais les relevés se feront de manière bi-mestriel et surtout, les magasins qui auront des produits manquants, se verront attribuer un prix moyen par articles absents.

Ecrit par Karine Maillot – le vendredi 18 septembre 2009 à 17H47

Le coût du chariot-type à 50 produits n’a pu être calculé dans 8 des 15 magasins, 19 produits étant manquants dans les points de vente concernés, contre respectivement 7 magasins et 28 produits faisant défaut au titre du relevé précédent.

Outre les ruptures « classiques » d’approvisionnement, l’indisponibilité d’un certains nombre d’articles dans certains magasins serait liée aux changements d’enseigne : Leader Price est devenue Leclerc, et Champion qui deviendra à son tour Leader Price d’ici le mois d’octobre. Il semblerait selon la Préfecture que la préparation des changements d’enseigne se traduit dans l’immédiat « par des opérations de déstockage ».

Sixième baisse consécutive du coût-moyen du chariot-type :

Le coût-moyen du chariot-type à 50 produits est de 170,42 euros, contre 176, 42 euros au relevé précédent. Le coût-moyen du sixième relevé était de 204,03 euros, cela représente « un gain moyen de 33,61 euros en termes de pouvoir d’achat pour les consommateurs ».

Les « mauvaises élèves » n’échapperont plus au chariot-type :

L’Autorité de la concurrence a fait remarquer un effet d’accoutumance pour les consommateurs. Pour y remédier, la Préfecture décide pour les prochains relevé la définition d’un socle fixe pour 40 produits et une partie variable de dix produits.

Enfin pour éviter que certaines enseignes n’échappent aux relevés à cause d’un certains nombre de produits manquants, un prix moyen par défaut sera définit.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trois offres de rachat pour Le Quotidien de La Réunion

L’imprimeur Alfred Chane-Pane, le président du JIR, Jacques Tillier, et le patron de presse hexagonale Henri Nijdam sont les trois candidats à la reprise du Quotidien de La Réunion, placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre. Aucun des repreneurs potentiels ne s’engage à conserver les journalistes, même si tous prévoient d’en réembaucher un certain nombre après leur licenciement.

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.