Revenir à la rubrique : Politique

La convention entre la mairie du Port et Véolia devant le tribunal administratif

Il y a tout juste un an, nous révélions les nombreuses zones d’ombre relevées par la chambre régionale des comptes concernant la convention entre la mairie du Port et son délégataire de service dans la distribution d’eau potable Véolia. Le conseiller municipal d’opposition PLR, Olivier Hoarau, partage aujourd’hui son inquiétude au maire Jean-Yves Langenier de […]

Ecrit par LG – le mercredi 03 juillet 2013 à 07H00

Il y a tout juste un an, nous révélions les nombreuses zones d’ombre relevées par la chambre régionale des comptes concernant la convention entre la mairie du Port et son délégataire de service dans la distribution d’eau potable Véolia. Le conseiller municipal d’opposition PLR, Olivier Hoarau, partage aujourd’hui son inquiétude au maire Jean-Yves Langenier de voir ce dossier porté devant le tribunal administratif.

« Lors du conseil municipal du 27 juin dernier, j’ai interpelé le maire sur les mesures prises par la ville pour répondre aux recommandations de la Chambre Régionale des Comptes sur la convention de délégation d’eau potable de la Commune du Port », relate en préambule Olivier Hoarau.

 

« En effet, la Chambre Régionale des Comptes, dans son rapport du 2 avril 2012, avait mis en évidence de nombreuses imprécisions entourant cette convention. Des imprécisions qui étaient telles qu’elles ne permettaient pas d’affirmer que les incidences financières de la convention sur les budgets de la commune du Port soient parfaitement maîtrisées. Autrement dit, les budgets de la ville pourraient supporter des déficits d’exploitation du délégataire. Les Portois pourraient ainsi payer deux fois l’eau qu’ils consomment : en réglant leur facture et en payant leurs impôts locaux. De plus, la Chambre Régionale des Comptes soulignait que l’information des membres du conseil municipal sur les éléments financiers de la convention de délégation ont été insuffisantes. Certains éléments du dossier de délégation de service public n’auraient pas été transmis aux conseillers municipaux avant son approbation », reprend l’opposant du mouvement « Pour La Réunion ».

« Ces remarques étant particulièrement inquiétantes, le Préfet a déféré la convention de délégation de service public de production et de distribution d’eau potable de la ville du Port devant le Tribunal Administratif. Cette convention de délégation de service public risque purement et simplement d’être annulée », selon Olivier Hoarau.

———-
[La mairie du Port visée pour des « irrégularités » dans sa délégation avec Véolia]urlblank:http://www.zinfos974.com/La-mairie-du-Port-visee-pour-des-irregularites-dans-sa-delegation-avec-Veolia_a44734.html

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 6e circonscription

Le premier tour des élections législatives anticipées sur la sixième circonscription sera très similaire à 2022 avec de nombreux candidats qui tentent à nouveau leur chance. La revanche du duel entre les frères ennemis, Frédéric Maillot et Alek Laï-Kane-Cheong, pourrait avoir lieu au second tour.

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.