Revenir à la rubrique : Politique

J-J. Vlody: Le bilinguisme créole-français « enfin reconnu dans l’école de la République »

Le député Jean-Jacques Vlody, se félicite dans un communiqué de l'adoption de deux amendements : "La réalité du bilinguisme pour l’enseignement du français en milieu créolophone enfin reconnue dans l'école de la République". Voici ce communiqué:

Ecrit par – le vendredi 01 mars 2013 à 09H51

« Lors de l’examen de la loi sur la refondation de l’école qui a eu lieu ce mercredi 27 et ce jeudi 28 février à l’Assemblée nationale, la commission des affaires culturelles et de l’éducation a adopté deux amendements majeurs de Jean Jacques Vlody, cosignés par Jean-Claude Fruteau et Patrick Lebreton.
Un premier amendement propose d’appliquer dans les outre-mer des approches pédagogiques spécifiques dans l’enseignement du français. En effet, la réalité linguistique des outre-mer, à savoir le bilinguisme créole-français, oblige à une adaptation des méthodes d’enseignement. Pour Jean Jacques Vlody,  « un enfant n’apprend pas le français de la même manière selon qu’il vive et parle au quotidien en créole ou en français. L’école doit prendre en considération cette spécificté – qui est une richesse – si elle veut vraiment que tous ses enfants réussissent. »

Jean Jacques Vlody se félicite que cette demande unanime de toute la communauté éducative soit enfin prise en compte par l’Education  nationale.

Un second amendement assure, par conséquent, qu’au sein des futures écoles supérieures du professorat (ESPE) des académies outre-mer, des modules de formation seront mis en place à cet effet.

Le texte de loi amendé par la commission des affaires culturelles et de l’éducation sera examiné en séance publique à partir du 11 mars prochain.

Le Député
Jean Jacques VLODY »

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.