Revenir à la rubrique : Economie

Intempéries et gilets jaunes : 41,51 millions d’euros pour relancer l’agriculture réunionnaise

Tout le monde a été affecté par le mouvement des gilets jaunes le mois dernier. L’activité économique ayant été au point mort pendant plus de deux semaines, l’agriculture réunionnaise n’a pas été épargnée. Les blocages des routes ont engendré une perte de 1,7 million d’euros pour chaque jour de blocage. Le total : 24,1 millions d’euros […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 28 décembre 2018 à 11H36

Tout le monde a été affecté par le mouvement des gilets jaunes le mois dernier. L’activité économique ayant été au point mort pendant plus de deux semaines, l’agriculture réunionnaise n’a pas été épargnée. Les blocages des routes ont engendré une perte de 1,7 million d’euros pour chaque jour de blocage. Le total : 24,1 millions d’euros de pertes.
 
À cela, la filière ajoute les cyclones Berguitta et Fakir en début d’année, ainsi que d’importantes périodes de pluie. Les cultures des producteurs de canne à sucre et de fruits et légumes ont souffert : 39,3 millions d’euros perdus.
 
Avec un total de 63,3 millions d’euros en moins cette année, un plan de relance pour l’économie agricole a été lancé par la Préfecture. Il comporte 26 actions réparties en deux temps :

  • Le temps de l’urgence avec un soutien en trésorerie pour les entreprises les plus fragiles. Des mesures conjoncturelles permettront de réinjecter 41,51 millions d’euros dans les exploitations agricoles :
    • 27,554 millions d’euros immédiatement, auxquels s’ajoutent des mesures fiscales, sociales et bancaires,
    • 13,956 millions d’euros supplémentaires avant la fin du 1er semestre 2019.
       
  • Le second temps est celui du moyen terme (24 mois), qui permettra de mettre en place des projets d’investissement, des dispositifs de réduction des prix aux consommateurs, une amélioration progressive du revenu des agriculteurs et de développer l’emploi agricole. Les aides à l’investissement pourraient atteindre 16 millions d’euros et les mesures complémentaires en cours d’expertise 12,88 millions d’euros.

 
Le potentiel d’aides publiques devrait être de 70,31 millions d’euros dans son ensemble. Il fera l’objet d’une évaluation trimestrielle, afin de le conduire de façon transparente, mais aussi pour l’adapter aux attentes, aux besoins et aux réalités de terrain.
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La CRC épingle la SAPHIR sur la gestion durable de l’eau

La Chambre régionale des comptes de La Réunion a publié son rapport d’observations définitives sur la société d’aménagement des périmètres hydroagricoles de La Réunion (SAPHIR), après son premier contrôle initié en février 2023. Le rapport, qui a finalisé ses observations en octobre 2023, critique les pratiques actuelles de SAPHIR, soulignant sa dépendance financière aux ventes d’eau et ses modalités d’action qui ne s’inscrivent pas pleinement dans une gestion durable de l’eau.

Henri Nijdam : “Le Quotidien ne sera pas un journal low-cost”

Propriétaires depuis ce mercredi à minuit du Quotidien, Henri Nijdam et Jean-Jacques Dijoux ont livré quelques éléments sur le futur du journal. Aux lecteurs, les nouveaux hommes forts de ce pilier de la presse locale assurent que Le Quotidien nouvelle formule sera de qualité.