Revenir à la rubrique : Economie

Ibrahim Patel annonce les futures actions pour les commerçants de Cilaos

Ibrahim Patel, le président de la CCIR, explique les mesures qui seront mises en place suite à sa rencontre avec les commerçants du cirque de Cilaos, jeudi 1er février 2018.

Ecrit par LG - CB – le vendredi 02 février 2018 à 15H30

80 commerçants de Cilaos ont répondu présent ce jeudi au point organisé par la CCIR dans le cirque. Regroupés en collectif, intitulé « Cilaos à venir », les professionnels pénalisés par l’enclavement  du cirque sont venus relayer leurs attentes. En face d’eux, le président de la CCIR, rejoint quelques heures plus tard par le président de Région, Didier Robert, et le président de la Chambre de métiers et d’artisanat, Bernard Picardo.

Ils ont exposé leur inquiétude légitime. « C’est normal au vu de leur situation, mais je les ai trouvés combatifs », retient Ibrahim Patel de cet échange entamé à 9H et qui s’est terminé vers 12H45.

Le président de la CCIR est venu annoncer le déblocage d’un fond d’action sociale de l’ordre de 300.000 euros. Le registre de la Chambre de commerce compte 162 commerçants inscrits dans le cirque de Cilaos. Côté chambre de métiers et d’artisanat, ils sont 80.

Dès lundi prochain, la CCI enverra sur place, dans le village, ses agents pour accompagner ses ressortissants. Les commerçants n’auront dont pas à se déplacer vers l’antenne CCIR de Saint-Pierre.

Une estimation plus précise des sinistres

Ils attendent notamment que les pouvoirs publics les accompagne le temps de la réouverture de la route sur sa totalité. La grande crainte des professionnels vivant du commerce et de l’artisanat dans le cirque, est de voir touristes et locaux refuser de prendre cette route même après sa réouverture. « Ils ont pour la plupart zéro pour cent de chiffre d’affaires ce mois de janvier », relaye-t-il ce triste constat. Le président de la CCI, qui se réjouit néanmoins de « l’effort coordonné » entre son institution, l’Etat, la Région (qui débloque une aide de 2 millions d’euros sur les trois prochains mois) et dont il est également vice-président, la Chambre de métiers et la mairie.

Ibrahim Patel a aussi désormais une visibilité d’ensemble sur les pertes causées par Berguitta sur l’ensemble de l’île, chez les commerçants. 21 millions d’euros, c’est la perte estimée par les entreprises sinistrées dans la totalité des dix communes inclues dans l’état de catastrophe naturelle. 17 millions l’ont été dans les 14 autres communes non comprises dans cette déclaration de reconnaissance. Quant à Cilaos, les données compilées par la CCIR font état de 2,5 millions d’euros de perte chez les professionnels inscrits au registre du commerce. Ces chiffres seront amenés à être révisés à la hausse, complète Ibrahim Patel.

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon de l’Agriculture : La Région joue la carte de l’export et du haut de gamme

Dans quelques jours va débuter à Paris le salon de l’Agriculture au sein duquel le Département, dont l’agriculture est une des compétences principales, va tenir un stand.

Cette année, la Région sera également présente. Pas question cependant pour nos deux collectivités de se marcher sur les pieds. Elles conçoivent leur action comme complémentaires. Au Département l’agriculture au sens traditionnel du terme, à la Région le développement économique de la filière.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial