Revenir à la rubrique : Faits divers

Harcèlement moral: Jean-Claude Lacouture devant le tribunal correctionnel

Le maire de l’Etang Salé se retrouve ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Jean-Claude Lacouture, en tant que président du CCAS, est accusé de « harcèlement moral, propos ou comportements répétés ayant pour objet ou effet une dégradation des conditions de travail pouvant attenter aux droits, à la dignité, à la santé ou à […]

Ecrit par Prisca Bigot – le jeudi 28 mars 2019 à 15H31

Le maire de l’Etang Salé se retrouve ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Jean-Claude Lacouture, en tant que président du CCAS, est accusé de « harcèlement moral, propos ou comportements répétés ayant pour objet ou effet une dégradation des conditions de travail pouvant attenter aux droits, à la dignité, à la santé ou à l’avenir professionnel d’autrui ». 

Le calvaire de Mireille Malet aurait commencé après sa promotion en tant que directrice du CCAS alors qu’elle avait le soutien du président Jean-Claude Lacouture. Un différend avec un cadre lui fera perdre la confiance du maire. Suppression de primes, destitution puis affectation à un nouveau poste, Mireille Malet est progressivement mise au placard. 

 

Harcèlement moral: Jean-Claude Lacouture devant le tribunal correctionnel

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.