Revenir à la rubrique : Politique | Société

Émeline K/Bidi favorable au « droit à pouvoir mettre fin à sa vie dignement, légalement »

Depuis lundi, les députés de l'Assemblée nationale examinent le projet de loi relatif à l’accompagnement des malades et de la fin de vie, qui pourrait instaurer pour la première fois une aide à mourir s'apparentant à une euthanasie. La députée Émeline K/Bidi a rappelé que ce débat sur un sujet intime devra se dérouler dans le respect des uns et des autres.

Ecrit par N.P. – le mardi 28 mai 2024 à 07H43

La députée de la 4e circonscription de La Réunion Émeline K/Bidi a pris la parole lundi à l’Assemblée nationale à l’occasion de l’examen du projet de loi sur la fin de vie. « Nous sommes pleinement conscients de ne pas légiférer pour nous personnellement, mais pourtant il nous est difficile voire impossible de ne pas nous projeter personnellement sur ce nouveau droit sur lequel nous sommes amenés à légiférer », a souligné Émeline K/Bidi.

L’élue sudiste (Gauche démocrate et républicaine – NUPES) a rappelé aussi certains enjeux fondamentaux de ce projet de loi qui vont diviser l’Assemblée tout au long des débats, comme la prise en compte de la souffrance psychologique ou encore la possibilité ou non, pour les familles, d’administrer elles-mêmes l’aide à mourir.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : les mandataires judiciaires autorisés à reprendre leurs activités

Dans un courrier adressé ce jeudi aux salariés, l’administratrice provisoire de la Croix Marine a assuré qu’ils pouvaient reprendre leurs activités, les mandataires étant appelés à traiter en premier lieu les situations d’urgence. L’association a la charge de 1.500 majeurs protégés sous tutelle ou curatelle, lesquels n’ont plus accès à leur argent depuis deux semaines.

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.

Emmanuel Séraphin : “Le Grand Boucan sur le front de mer est un choix du cœur”

Ce dimanche, la 26e édition du Grand Boucan promet encore du grand spectacle. Pour la seconde année consécutive, le front de mer de Saint-Paul sera au cœur des festivités, un déménagement désormais acté comme définitif. L’année dernière, plus de 60 000 personnes avaient fait le déplacement pour assister à l’embrasement du roi Dodo.

Vents forts : Prudence sur la Nouvelle Route du Littoral

Le CRGT informe qu’en raison des prévisions de Météo France annonçant des conditions météorologiques dégradées et d’importantes rafales de vent dès ce soir, la circulation entre Saint-Denis et La Possession sera réglementée à partir de 20h ce mercredi 12 juin jusqu’au vendredi 14 à 6h, interdisant la circulation des deux roues sur le Viaduc de la Nouvelle Route du Littoral et limitant la vitesse à 70 km/h pour tous les véhicules.

Michel Vergoz : « Le sursaut, c’est maintenant »

Le président du Mouvement politique Trait d’Union, Michel Vergoz, livrait ce jeudi son analyse sur les résultats des élections européennes qui a confirmé la forte poussée du Rassemblement national (RN). Soutien de la majorité présidentielle, le président du Mouvement politique Trait d’Union (MPTU), qui reconnait que la majorité présidentielle a été ébranlée par les résultats de ce scrutin, assure néanmoins que la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron est décision « salutaire » pour l’avenir du pays.