Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Egalité des chances : suite de la suite…

Pour les mêmes raisons, je publie ici ce qui aurait dû être un commentaire de réponse à celui de Boyer, puisqu'il semblerait que vous soyez nombreux à lire les articles sans aller jusqu'à consulter les commentaires. Ce qui est bien dommage...

Ecrit par Pierrot Dupuy – le lundi 19 janvier 2009 à 12H13

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Bien sûr que je suis contre tout visa ou toute autre restriction imposée.
Tout passe à mon avis par une prise de conscience, celle que nous sommes tous assis sur la même branche que nous sommes en train de scier…
C’est pourquoi, à titre personnel, je suis contre une législation qui imposerait la préférence régionale, même si je comprend que ça fasse débat.
Et c’est pourquoi aussi j’ai élargi le débat au problème démographique. Je le répète, nous sommes un territoire clos, non extensible, et il n’y a pas la place pour y loger et y faire vivre 2 millions de personnes.
Comment faire dans ces conditions? J’avoue ne pas avoir de solution toute faite. Mais avant de penser aux solutions, il convient à mon avis que tout le monde soit au moins d’accord sur le constat.
Dans quelques années, nous serons 1 million. Combien de temps faudra-t-il pour arriver à 1,5 puis 2 millions?
Comment allons-nous faire pour nourrir toute cette population? Pour la loger? Pour lui fournir du travail? Pour lui permettre de se déplacer? Pour lui fournir de l’éducation?
Si, comme moi, tu penses que ça va être extrêmement difficile, voire même impossible, il convient dès lors de réfléchir aux moyens pour éviter que ces chiffres ne soient atteints, ou plus probablement atteints le plus tard possible.
Il faut donc renforcer les moyens du planning familial (la Réunion a certes fait d’énormes progrès en matière de taux de fécondité, mais est encore loin des chiffres de Métropole et d’Europe) et qu’on le veuille ou pas, il faudra bien mettre sur la table le problème des flux migratoires.
Et c’est également pourquoi j’ai insisté sur le fait que ce problème concernait toutes les personnes vivant actuellement à la Réunion et ayant l’intention d’y passer un certain temps, quelles que soient leurs origines.
Le Zoreil vivant à la Réunion connaitra lui aussi le problème de trouver du travail ici pour ses enfants quand ils seront en âge d’en chercher, et lui aussi pestera à ce moment là contre les nouveaux arrivants qui viendront « voler le pain » dans la bouche de sa progéniture…
Je le répète: ce n’est pas un problème Créoles contre Zoreils ou autres origines. C’est un problème qui concerne toutes les personnes vivant actuellement à la Réunion et souhaitant y passer leur vie.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Le podcast de Pierrot] Les riches paieront… Êtes-vous riche ?

Je voudrais aujourd’hui vous inciter à prendre un peu de hauteur.
Un candidat dans votre circonscription peut vous paraitre sympathique, ça peut même être un copain d’enfance ou quelqu’un avec qui vous jouez au foot ou de la guitare. C’est tout naturellement que vous pourriez être incité(e) à voter pour lui.
Je voudrais juste attirer votre attention sur le fait que ce copain, une fois élu, siègera au sein d’un groupe à l’Assemblée nationale et qu’il appliquera les directives de son parti.
On n’est pas libre quand on fait partie d’un groupe. Il y a une réunion en préalable au cours de laquelle on discute avant de voter en interne. Et une fois que la majorité s’est prononcée, vous êtes obligé€ de respecter les consignes de vote du groupe.
Tout ça pour vous dire quoi ? Avant de voter, regardez bien les programmes des différents partis nationaux. Renseignez-vous, lisez tout ce qui s’écrit, écoutez les analyses des économistes. Le 8 juillet, il sera trop tard.

La presse écrite doit vivre

Difficile d’évoquer aujourd’hui un autre sujet que le procès en référé qui s’est déroulé ce matin devant le tribunal de commerce de Saint-Denis entre le JIR de Jacques Tillier d’un côté et l’imprimerie ICP Roto représentée par son président Alfred Chane Pane de l’autre côté. Au final, la Justice a tranché : en l’absence de contrat liant les deux parties, elle ne peut contraindre l’une d’elles, en l’occurrence ICP Roto, à contracter avec l’autre, le JIR. Si un contrat avait existé, elle aurait pu obliger l’imprimeur à l’appliquer. Mais en droit français, pour qu’un contrat soit valable, il faut qu’il y ait accord sur l’objet et le prix. Ce qui n’était manifestement pas le cas en l’espèce.

[Pierrot Dupuy] Contrairement à ce que vous croyez, La Réunion ne serait pas protégée par l’OTAN en cas de guerre

Depuis quelques semaines, l’actualité bruisse de rumeurs concernant le potentiel déclenchement d’une 3ème guerre mondiale. Il faut dire que les sujets d’inquiétude ne manquent pas : guerre en Ukraine aux portes de l’Europe, guerre à Gaza où les morts se compteraient selon le Hamas par dizaines de milliers, risque de conflit entre l’Iran et Israël, la Chine qui cache de moins en moins ses intentions belliqueuses vis-à-vis de Taïwan…
Dans cet océan de mauvaises nouvelles, nous nous croyons à l’abri sur notre petite île perdue au milieu de l’océan Indien.
En plus, que peut-il nous arriver, protégés que nous sommes par la France, laquelle est elle-même membre de l’OTAN ? Bien fou celui qui oserait s’en prendre à un membre de l’Alliance Nord, et donc aux États-Unis. C’est oublier un peu vite que dans Alliance Nord, il y a Nord…