Revenir à la rubrique : Faits divers

Eboulis sur la route du littoral : « J’ai accéléré »

Il était environ 11H20 lorsque des automobilistes sont surpris par une mitraille de roches sur la chaussée côté montagne. La route du littoral est une nouvelle fois le théâtre d'un éboulis. Parmi ces automobilistes, ce conducteur choqué mais indemne. Il raconte.

Ecrit par – le dimanche 28 mars 2021 à 12H49

Sa Peugeot est endommagée mais l’essentiel est ailleurs. Cet automobiliste rentrait chez lui vers le nord après un crochet matinal par Saint-Leu lorsqu’il a été surpris à hauteur de la route du littoral.

Avant le choc, il comprend que quelque chose d’inhabituel se passe devant lui, côté falaise. Son réflexe l’amène a accélérer pour dépasser le plus vite possible la zone de l’éboulis.

​Mais [un bloc rocheux tombe devant son pare-choc]urlblank:https://www.zinfos974.com/Un-eboulis-sur-la-route-du-littoral-Une-voiture-endommagee_a167568.html sans qu’il ne puisse l’éviter. « Le galet est tombé juste devant moi », explique Cédric. Avant le choc, il a dû prendre une décision ultra rapide. « Je n’ai pas freiné, j’ai accéléré car sinon le galet aurait pu tomber sur le toit. Donc il fallait que j’accélère. Soit je percutais le galet, soit je provoquais un carambolage », raconte-t-il la scène.

Fort heureusement, il reçoit l’aide d’autres automobilistes et très peu de temps après, celui des agents de la Direction régionale des routes. 

[Ces derniers ont débarrassé la chaussée de la mitraille qui s’était répandue sur la chaussée dans le sens Possession vers Saint-Denis]urlblank:https://www.zinfos974.com/Un-eboulis-sur-la-route-du-littoral_a167567.html sans toutefois occasionner la fermeture de la route côtière.

Sur des images de Régis Labrousse
 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.