UFR

« Nous avons assisté à des procès d’intention indignes menés par des opposants à la nomination d’Huguette Bello à Matignon »

"Sa décision de décliner la proposition d’occuper le poste de Première Ministre contraste complètement avec les motivations de certain.e.s". Les mots sont ceux de la présidente de l'Union des femmes réunionnaises et sénatrice de La Réunion, Evelyne Corbière-Naminzo, qui tient à saluer l'"engagement indéfectible pour plus de justice et de solidarité́" d'Huguette Bello. Pour rappel, cette dernière a décliné ce dimanche la proposition de la France insoumise (LFI) et du Parti communiste français (PCF) d'occuper le poste de Première ministre. Saluant le "parcours politique exemplaire" de la présidente de Région, Evelyne Corbière-Naminzo regrette que celle ci n'ait pas obtenu "un consensus total" autour de son nom pour occuper Matignon. Elle pointe en particulier le rôle joué par le Parti socialiste, qui "a pourtant pu compter sur les soutiens d’Huguette Bello à François Mitterand, François Hollande et Ségolène Royal, lors des élections présidentielles".

La Saint-Valentin, « foire aux publicités sexistes » dénonce l’UFR

La dernière publicité de l'enseigne Burger King n'a pas été au goût de l'Union des femmes réunionnaises (UFR). Cette dernière déplore dans un communiqué la campagne faite autour de la Saint-Valentin par l'enseigne de restauration rapide, visant à faire gagner une nuit d'hôtel aux internautes, avec un slogan assez explicite : "Femme avec un crispy, à moitié dans ton lit".

Logements pour les femmes battues contre le Grand Raid : L’UFR fustige à nouveau l’État

L'Union des femmes réunionnaises s'exprime encore une fois sur l'absence d'un dispositif de mobilisation de logements pour les femmes battues durant le Grand Raid, période de pénurie en raison de l'affluence forte du public. Après la prise de parole de l'association sur Zinfos974, la préfecture de La Réunion s'est fendue d'un communiqué ce mardi matin. L'UFR maintient son avis et tacle la DEETS, une institution qui "se défausse".

Objectification et impact social : L’UFR ne couronne pas Miss Réunion

Alors que le concours de Miss Réunion approche, l'Union des Femmes Réunionnaises (UFR) monte au créneau. Après avoir critiqué le choix de la préfecture d'avoir impliqué les candidates pour la promotion de la prévention routière, c'est à présent ce type de concours qui est dans la ligne de mire de l'association. En effet, derrière les sourires, le strass et les paillettes, l'envers du décor cache parfois de sombres histoires et surtout contribue à maintenir un regard de la société sur les femmes où leur physique reste leur principal déterminant social.