Emeutes après la mort de Nahel : Une grenade avait été lancée sous la voiture d’un surveillant de prison

L’information, bien que particulièrement grave, était jusqu’ici restée secrète. Il a fallu attendre l’arrestation hier de trois suspects confondus par leur ADN pour que l’on apprenne que lors des émeutes de juin dernier, suite à la mort de Nahel, une grenade explosive avait été lancée sous la voiture d’un surveillant de prison à l’intérieur de l’enceinte du domaine pénitentiaire de Fresnes. Elle n'avait heureusement pas explosé.