Revenir à la rubrique : Politique

Discours du président de la République devant le Congrès : Des annonces à préciser

Le Parti communiste réunionnais (PCR) s'est exprimé suite au discours du président de la République devant le Congrès des députés et sénateurs. Voici le communiqué:

Ecrit par Zinfos974 – le mardi 04 juillet 2017 à 11H43

Le président de la République s’est adressé ce 3 juillet aux députés et sénateurs réunis en Congrès à Versailles.

Son discours ne nous apprend rien, à part quelques mesures annoncées pour changer le fonctionnement de l’Assemblée nationale et du Conseil économique social et environnemental.

L’intervention a surtout porté sur des rappels du projet de la campagne électorale. Elle ne dit rien sur le mode d’emploi. La même imprécision concerne le Code du Travail et les collectivités. Mais le chef de l’État a été clair sur une question, indiquant vouloir réduire l’intervention de l’État pour les plus fragiles. À La Réunion où près de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, un tel propos interpelle.

Pour les outre-mer, Emmanuel Macron a évoqué une conférence des territoires et émit le souhait de donner aux collectivités des outre-mer les moyens de réussir. Cela reste vague.

Globalement, le premier discours officiel d’Emmanuel Macron en tant que président de la République laisse un goût d’inachevé. Sans doute faut-il attendre le discours de politique générale du Premier ministre ce 4 juillet, et le vote de confiance, pour avoir les précisions nécessaires sur la feuille de route et les mesures concrètes qui seront proposées au cours des 5 prochaines années.

Fait au Port, ce lundi 3 juillet 2017
Le Bureau de presse

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.