Revenir à la rubrique : Météo | Société

Belal : Le préfet fait le point sur les mesures de sécurité

Peu avant 11H, la tempête tropicale Belal se trouvait à 575 km de La Réunion. Le système dépressionnaire prévu d'atteindre rapidement le stade de cyclone tropical intense, Jérôme Filippini, préfet de La Réunion, et Céline Jauffret, directrice interrégionale de Météo France font un point sur la situation et les mesures qui en découlent.

Ecrit par N.P. – le samedi 13 janvier 2024 à 12H36

Le système dépressionnaire est en cours de formation, mais l’intensification de Belal est attendue dans les prochaines 48 heures, a confirmé Céline Jauffret, directrice interrégionale de Météo France. “Nous sommes déjà sous l’influence de bandes périphériques qui donnent ces premières précipitations.”

Parmi les différents scénarios, celui privilégié est celui d’une trajectoire à moins de 100 km de La Réunion entre la fin de nuit de dimanche à lundi et lundi soir. “Il y a encore des incertitudes, notamment sur la trajectoire qui sont de l’ordre de 120 km”, livre Céline Jauffret.

“Sans vouloir se faire peur, on se présente vers un impact très proche, voire direct du météore”, insiste le préfet qui invite la population à être prévoyante et prudente. “C’est un phénomène météorologique que les Réunionnais n’ont pas vu depuis une dizaine d’années”. Un phénomène, s’il fallait comparer, les contextes étant différents, qui pourrait faire penser au cyclone Bejisa voire Dina, a répondu la directrice de Météo France.

Des rafales puissantes attendues

Dès la nuit de samedi à dimanche, des vents de 80 à 90 km/h dans les bas et de 100 à 110 km/h dans les hauts sont attendus.

La situation s’aggrave dans la nuit de dimanche à lundi, au niveau des précipitations et du vent avec des rafales qui atteindront au moins 140 km/h dans les bas et plus de 150 km/h dans les hauts de l’île.

Dans le scénario le plus pessimiste d’un impact direct, les vents pourraient atteindre les 200 km/h dans les bas et 250 dans les hauts.

Sur la base de ces éléments, le préfet déclenchera ce samedi à 19H l’alerte orange cyclonique.

L’activation de l’alerte rouge est aussi probable. Si tel était le cas, les centres d’hébergement seront ouverts, par les communes.

Le préfet précise que les vols devraient être interrompus dans la journée de dimanche pour éviter la mise en danger les passagers et les travailleurs.

Jérôme Filippini fait confiance à l’expérience réunionnaise des cyclones mais tient à rappeler les règles à adopter à l’approche du système météorologique.

Le directeur de l’ARS OI, Gérard Cotellon présent aux côtés des autorités, a rassuré sur “la continuité de fonctionnement des établissements de santé et médico-sociaux”.

Consignes de préparation

• Faire des stocks et se préparer à être isolé quelques heures/jours :
– faire en sorte d’avoir des réserves de nourriture et d’eau pour tenir plusieurs jours,
– une trousse de secours,
– de quoi faire face à des coupures de courant ou d’eau: réchaud de camping, lampe de poche, piles, radio à piles, …

• Savoir impérativement où vous vous mettrez à l’abri entre dimanche soir et mardi : Il faut un hébergement en dur, qui ne soit pas en bordure de ravine, de rivière, de mer, ou en zone inondable : chez vous, chez un voisin, de la famille, un centre d’hébergement, un centre de vie si vous êtes insuffisants rénaux ou respiratoires.

Plusieurs centres d’hébergement sont en cours de mise en place par les communes:
– se renseigner auprès de sa mairie;
– 6 centres de vie sont également mis en place progressivement pour assurer la prise en charge des malades autonomes, mais qui ont besoin d’électricité pour assurer la continuité de leurs soins : se renseigner auprès de sa mairie.
Les listes seront diffusées prochainement sur le site de la préfecture.

Préparer son habitation :

– consolider et protéger les ouvertures, et notamment les fenêtres (volets, planches … ),
– au besoin, coller de grandes bandes d’adhésif en croix sur les vitres,
– mettre à l’abri tout ce qui pourrait être emporté par le vent,
– préparer la pièce la plus sûre de l’habitation pour vous accueillir durant le passage du phénomène,
– faire connaître le choix de votre abri à votre entourage et s’y tenir,
– mettre les animaux à l’abri,
– mettre à l’abri et hors d’eau les documents administratifs et d’identité,
– garer son véhicule dans un endroit protégé et faire le plein.

• Dès ce week-end le temps va se dégrader, il faut donc :
-éviter de sortir si les conditions météorologiques deviennent trop mauvaises au cours du weekend, ou d’entreprendre des randonnées.
– les événements prévus en extérieurs doivent être annulés à partir de l’alerte orange si les conditions météo deviennent trop mauvaises.
Personnes malades :
• Les patients qui ne peuvent rester dans un domicile, car peu sécurise ou nécessitant une continuité de soins seront transférés vers les établissements de santé publics ou privés, en lien avec le SAMU et l’ARS.
– se renseigner auprès de son centre de santé/médecin/hôpital.

Accueils de la jeunesse:

Dans ce cadre, les établissements scolaires, les crèches, les accueils périscolaires, et tous les accueils collectifs de mineurs avec ou sans hébergement seront fermés dès ce samedi à 19h et cela jusqu’à nouvel ordre.

Vie économique :

La vie économique de l’île n’est pas interrompue par le niveau orange de l’alerte cyclonique.
Néanmoins, les employeurs sont invités à prendre en compte cette alerte et à limiter autant que possible les déplacements de leurs collaborateurs et salariés.

Il est également nécessaire de sécuriser les chantiers et le matériel en prévision.

Le niveau d’alerte rouge « je me confine » sera déclenché en fonction de l’évolution de la situation.

*Le centre d’hébergement permet d’abriter la population dont l’habitat n’est pas sécurisant ou risque de subir de forts dégâts ou encore ne disposant plus de son habitat et n’ayant pas de solution alternative.

 

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les Chroniques de tonton Jules #174 – L’Abbé Pierre… je suis dévasté

Il y a eu plein de nouvelles ces deux dernières semaines. Le tri est difficile à effectuer. Et je ne parle même pas des coups tordus à l’Assemblée, où les carriéristes de tout poil s’accordent sous le manteau : ma voix contre une bonne place. Ça fait mal à la démocratie. Quand, en plus, j’apprends que l’Abbé est accusé de gestes répréhensibles, lui, l’homme que je persiste à vénérer…

Le combat quotidien des personnes handicapées : Entre obstacles et résilience

« Je ressens souvent une profonde solitude lorsque je croise le regard de pitié des autres, même de ceux que j’aime. Ce regard, bien qu’empli de bonnes intentions, me rappelle constamment ma différence et me fait sentir comme un fardeau… » C’est en ces mots que Patrick S., handicapé moteur depuis 10 ans suite à un accident de voiture dans le centre-ville de Saint-Denis, exprime son ressenti sur sa situation de personne porteuse de handicap. 

Environnement : Une bananeraie 100% Bio

La Bananeraie de Bourbon, nichée au pied des colimaçons à Saint-Leu, est bien plus qu’une simple plantation. C’est un site magnifique où la nature et l’homme coexistent en parfaite harmonie.  Le regard perdu dans un vaste paysage dominant la côte et le son doux du bruissement des feuilles des arbres fruitiers invitent au calme  et à la quiétude.