Revenir à la rubrique : Faits divers

Détournement de fonds publics: Le comptable du lycée hôtelier condamné à deux ans de prison

Jean-Charles D., ancien comptable du lycée hôtelier de la Renaissance, est désormais fixé sur son sort. Le tribunal correctionnel de St-Denis l’a condamné à 4 ans de prison dont 2 avec sursis et le remboursement de 1,2 million d'euros. Le complice gourou a quant à lui écopé de 4 ans de prison dont 1 avec sursis et le remboursement de 1,5 million d'euros.

Ecrit par Christelle Boyer – le mardi 10 novembre 2020 à 15H15

[Le fonctionnaire, suspendu de son poste depuis, était accusé d’avoir détourné 1,6 million d’euros des caisses de trois établissements dont celles du lycée Hôtelier de la Renaissance.]urlblank:https://www.zinfos974.com/5-et-4-ans-requis-a-l-encontre-du-comptable-du-lycee-hotelier-et-du-gourou-gramoune-Moussa_a161269.html Le quinquagénaire a été, ce mardi, condamné pour des faits de soustraction et détournement d’argent public. Lors de son procès le 13 octobre dernier, 5 ans dont 30 mois avec sursis probatoire et obligation de rembourser les sommes dues avaient été requis. Sa peine, tombée ce mardi : 4 ans de prison dont 2 avec sursis et le remboursement de 1,2 million d’euros. 
 
La spirale infernale de Jean-Charles D.  a pris fin en 2018 alors que le président du CA du lycée Hôtelier porte plainte après avoir découvert l’ampleur du détournement. L’argent a bénéficié d’une part à une femme mariée que le fonctionnaire a voulu séduire. Annick A. a perçu 12 virements pour un montant total de 39 300 euros. Des chèques encaissés estampillés du signe de la DRFIP (Direction régionale des finances publiques) qu’elle a pourtant nié connaitre.  2 ans de prison dont une partie en probatoire avait été requis à son encontre. Elle a finalement écopé de 2 ans de prison avec sursis.

Autre protagoniste, complice du détournement de fonds : Arnold C., se faisant passer pour un gourou « Gramoune Moussa ». Les prières et sacrifices d’animaux réalisés pour ramener Annick à ses côtés ont coûté très cher à Jean-Charles, la majeure partie des 1,6 million d’euros. Il a finalement été condamné à 4 ans de prison dont un an avec sursis et le remboursement de 1,5 million d’euros. 
 
Les autres bénéficiaires principaux de la générosité du comptable ont été relaxés. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Korbey d’or : L’entreprise mise KO par les malversations de son dirigeant et de ses proches

Nouvelle comparution en correctionnelle pour Sergio Toinette, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or, pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches sont également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes.