Revenir à la rubrique : Faits divers

Des contrôles routiers prévus ce week-end

La préfecture lance un appel à la prudence à la veille du week-end. 7 personnes sont décédées sur les routes depuis le début du mois de novembre. Jacques Billant rappelle, ce vendredi, les règles de sécurité routière à observer.

Ecrit par Christelle Boyer – le vendredi 27 novembre 2020 à 08H27
Depuis le 09 novembre, La Réunion déplore 7 morts sur les routes, dont 4 en moins d’une semaine. On dénombre 36 tués depuis le début de l’année. Les accidents sont  souvent dus au mauvais comportement du conducteur (négligence, inattention, fatigue, imprudence, prise de risque, excès de confiance, consommation d’alcool et/ou de stupéfiants).
 
À la veille du week-end et suite à ce constat alarmant, Jacques Billant, préfet de La Réunion appelle à nouveau les usagers de la route à la plus grande prudence.
 
Bannissez la consommation d’alcool et/ou de stupéfiants si vous prenez le volant
 
Respectez la limitation de vitesse :

La vitesse est la première cause de mortalité routière. Elle est limitée sur l’ensemble du réseau routier et cette réglementation s’applique à tous les conducteurs et à tous les véhicules sans exception.
 
Évitez les dépassements dangereux pour les motos :
Plus petite et souvent placée dans les angles morts, une moto est toujours moins visible qu’une voiture. Les autres usagers sont surpris de voir surgir une moto à un carrefour, entre les files ou dans un virage.
 
N’utilisez pas votre téléphone tenu en main en conduisant :

Téléphoner en conduisant détourne obligatoirement l’attention et multiplie par 3 le risque d’accident.  L’utilisation d’un téléphone portable est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de 3 points du permis de conduire, ou à une suspension de permis si l’infraction est concomitante à une autre. 
 
Les forces de l’ordre effectueront des contrôles tout au long du week-end afin de s’assurer de son respect pour la sécurité de chacun, pour la sécurité de tous. 
 
Ces règles doivent être respectées pour permettre à chacun de rouler en toute sécurité. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Prise illégale d’intérêts : Condamné, Olivier Rivière échappe à l’inéligibilité

En octobre 2020, Olivier Rivière était condamné en première instance pour prise illégale d’intérêts et concussion. Contestant tout, le maire de Saint-Philippe avait été rejugé en appel à sa demande. Le 25 mars 2021, il était condamné à trois ans d’inéligibilité et à huit mois de prison avec sursis en appel et annonçait son pourvoi en cassation qui a prospéré. Ce jeudi, alors que les mêmes peines ont été proposées à la cour, il n’écope pas d’inéligibilité, mais de huit mois de prison avec sursis et de 10.000 euros d’amende.

SPL Sudec : André Thien-Ah-Koon, condamné en appel à 5 ans d’inéligibilité, perd son mandat

En 2022, André Thien-Ah-Koon était condamné à 6 mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêts dans le dossier de la SPL Sudec. Le tribunal de Saint-Pierre avait estimé que l’embauche de Christelle Mondon, la sœur de son adjointe, à la tête de la Société publique locale caractérisait un délit. Frappé d’une peine d’inéligibilité de 3 ans, le maire du Tampon avait fait appel de la décision. Ce jeudi, la cour d’appel a entériné le premier jugement. André Thien-Ah-Koon est condamné à cinq ans d’inéligibilité et perd son mandat.