Revenir à la rubrique : Santé

Covid : Les vacances sacrifiées avant la désescalade ?

Le Gouvernement souhaite démarrer la phase de désescalade des mesures sanitaires à partir de mai dans les Outre-mer comme en métropole. Le préfet devrait faire des annonces spécifiques pour La Réunion d’ici vendredi.

Ecrit par – le jeudi 06 mai 2021 à 10H04

Les mesures de lutte contre le coronavirus sont en vigueur au moins jusqu’à ce vendredi. Le plus haut représentant de l’Etat à La Réunion devrait donc présenter la stratégie choisie pour les prochaines semaines.

[Jacques Billant s’est entretenu avec les ministres des Outre-mer et de la Santé]urlblank:https://www.zinfos974.com/Covid-Le-prefet-s-entretient-avec-le-ministre-des-Outre-Mer_a168988.html mercredi après-midi. Le Gouvernement a exprimé son intention d’appliquer le même calendrier en Outre-mer qu’en métropole. 

La date du “déconfinement” ou de la “désescalade” pourrait donc être la même pour tout le territoire, le 19 mai : couvre-feu reculé à 21h, réouverture des commerces non-essentiels et des terrasses des bars et des restaurants.

 

 

Désescalade pendant ou après les vacances ?

Les vacances scolaires ont démarré ce mercredi 5 mai et s’achèvent le dimanche 16 mai. Les trêves ont toujours été des moments charnières de l’épidémie de coronavirus à La Réunion : les 3 vagues qu’a connu l’île ont toutes débuté au moment des rentrées des classes.

Le préfet pourrait donc suivre les recommandations du Gouvernement et mettre en place son plan de “désescalade” qu’à partir de la mi-mai. Jacques Billant avait évoqué des travaux sur le sujet dès la deuxième moitié du mois d’avril, mais avait alors affirmé que le déploiement de cette stratégie aurait lieu “l[orsque l’épidémie régresserait]urlblank:https://www.zinfos974.com/Covid-a-La-Reunion-L-allegement-des-mesures-remis-en-cause_a168701.html ”.

 

 

Le cri d’alerte du secteur économique

Le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion a adressé une lettre au préfet de La Réunion cette semaine. Ibrahim Patel lui a fait un point sur la situation économique de l’île.

[Une enquête menée par la CCIR révèle qu’un quart des entreprises est menacée de fermeture, dont la moitié d’ici la fin du trimestre.]urlblank:https://www.zinfos974.com/Covid-Le-plan-de-desescalade-propose-par-les-acteurs-economiques_a169001.html

Le monde économique demande donc dès la fin de la semaine le recul du couvre-feu à 19 heures, la réouverture des terrasses pour les bars et les restaurants, mais aussi des commerces non-essentiels.

Que décidera le préfet ? Il doit s’entretenir avec les maires de La Réunion ce jeudi à 14 heures. Des annonces devraient être faites par la suite.

Pour être informés des nouvelles mesures anti-Covid, restez connectés sur Zinfos974 !
 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion face au cancer : Une étude révèle des disparités de survie avec l’Hexagone

La première étude sur la survie des personnes atteintes de cancer à La Réunion entre 2008 et 2018 révèle des disparités significatives de survie entre les différents cancers, mais également entre La Réunion et la France hexagonale. Cette étude met en lumière l’impact de facteurs socio-économiques sur les causes de la maladie et la nécessité d’adapter les stratégies de lutte contre le cancer au contexte local.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.