Revenir à la rubrique : Santé

Covid : Le préfet a demandé au Gouvernement la possibilité de remettre en place le couvre-feu

Le préfet de La Réunion annonce sur certains médias qu'il a demandé au Gouvernement la possibilité d'obtenir des pouvoirs accrus dans le cadre de la lutte contre le coronavirus à La Réunion. Jacques Billant explique qu'il pourrait remettre en place le couvre-feu, réduire les jauges d'accueil du public. Il explique qu'il n'y aura pas de désescalade à partir du 21 juillet mais un maintien des mesures voire un renforcement de ces dernières.

Ecrit par Nicolas Payet – le vendredi 09 juillet 2021 à 19H01

Le préfet s’est exprimé sur les deux chaînes de télévision réunionnaises. Il a d’abord rappelé la situation sanitaire dégradées à La Réunion, il n’y a avait plus que 2 lits de réanimation disponibles sur l’île en milieu de semaine. Jacques Billant a expliqué qu’il a demandé au Gouvernement de lui conférer des pouvoirs réglementaires accrus ce qui consisterait à remettre en place un couvre-feu ou une baisse des jauges de l’accueil du public dans les établissements recevant du public si la situation continue d’empirer.

Il déclare par ailleurs que l’arrêté qui court jusqu’au 21 juillet sera suivi par, au mieux une prolongation des mesures actuelles. Mais un renforcement des limitations en cours pourrait intervenir plus tôt.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.

Aurar : La plainte de la CGSS classée sans suite

Alors que le parquet a décidé de classer l’affaire et a notifié la CGSS en 2022, l’association n’a été informée de cette décision qu’en juin dernier. Une très bonne nouvelle pour l’Aurar, qui espère que la fin des investigations permette de renouer avec la confiance des patients.

Le vaccin contre le chikungunya Ixchiq autorisé sur le marché européen

La société pharmaceutique franco-autrichienne Valneva a obtenu l’autorisation de vendre sur les territoire de l’Union européenne son vaccin contre le chikungunya dénommé Ixchiq. Cette maladie transmise par le moustique tigre avait causé de nombreux morts dans l’île à son apparition en 2005.