Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

[Communiqué] Jean-Hugues Ratenon : « Macron doit retirer son texte »

Le député Jean-Hugues Ratenon s'exprime sur la crise en Nouvelle-Calédonie et aux prises de décision du gouvernement sur le sujet.

Ecrit par N.P. – le mercredi 15 mai 2024 à 18H05

Communiqué :

La Nouvelle Calédonie s’embrase avec un lourd bilan ce mercredi : quatre morts ; des centaines de blessés tant chez les manifestants que chez les forces de l’ordre ; des dizaines de magasins pillés, incendiés, des centaines de maisons attaquées et brulées.

Des tirs à balle réelle contre des Kanaks rapportent les médias. L’état d’urgence décrété. Une guerre civile s’installe.

Tout d’abord, j’adresse mes sincères condoléances aux familles, proches de ces victimes. Je leur exprime tout mon soutien et toute ma sympathie. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
J’ai aussi une pensée pour les Réunionnaises et les Réunionnais installés en Nouvelle-Calédonie et les appellent à la plus grande prudence.

Mais Macron et son gouvernement ne peuvent pas se dédouaner de leurs responsabilités. Pourquoi ont-ils déterré la hache de guerre unilatéralement et brisés ces 30 dernières années de paix en voulant changer de force le corps électoral de ce territoire où les Kanaks représentent 39% de la population et autoriser les personnes vivant depuis 10 ans sur le caillou à voter ?

La paix retrouvée en Nouvelle-Calédonie a été l’œuvre d’un grand leader, Jean-Marie TJIBAOU et des accords de Nouméa en 1998.

Pourquoi remettre en cause ces acquis ? quel est l’objectif final ?

C’est ce projet de loi portant cette modification qui a mis le feu aux poudres. Un texte voté hier à l’Assemblée malgré les demandes des oppositions de le retirer compte tenu de la situation qui s’aggravait.
4 morts déjà. Combien en faut-il pour que Macron et son gouvernement renoncent à convoquer le Congrès pour entériner ce texte ?

C’est la seule façon d’empêcher l’escalade. Il faut apaiser le climat, envoyer des signaux forts et ouvrir le dialogue sur place avec toutes les composantes et non promettre une réunion à Paris. Le ministre des Outre-Mer et sa Ministre déléguée auraient déjà dû être sur place au lieu de tester le dispositif FR-Alert dans la perspective des jeux olympiques pour l’un ou de venir bate karé ici pour l’autre.

L’envoi en nombre de forces de l’ordre ne servira à rien sinon que de jeter l’huile sur le feu. Cette partie de la population, les Kanaks ne se laisseront plus une nouvelle fois être humiliée par ce qui ressemble à une nouvelle colonisation, en tout cas par la méthode employée par le gouvernement.

Il n’y a que par le dialogue et le respect que la Nouvelle-Calédonie retrouvera le calme et la volonté de son développement pour le bien de TOUTE la population.

Jean Hugues RATENON
Député de La Réunion

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pour LFI, l’exclusion de l’Assemblée du député Sébastien Delogu est une fierté

Le député de Marseille Sébastien Delogu a été exclu 15 jours de l’Assemblée nationale par la présidente Yaël Braun-Pivet pour avoir brandi un drapeau palestinien hier lors d’une séance de questions au gouvernement. « Sa punition est une décoration et une honte pour toujours pour ceux qui l’ont votée » a réagi sur X Jean-Luc Mélenchon. Sébastien Delogu a été sanctionné par un vote des députés macronistes, de la droite et de l’extrême-droite.

[Communiqué] Le Département soutient l’aménagement de « Terrain Bory », à Saint-Louis

Cyrille Melchior, Président du Conseil départemental, participait, le mardi 28 mai, au côté des vice-Présidentes Flora Augustine-Etcheverry et Camille Clain, ainsi que du Conseiller départemental Jean-François Payet, à la pose de la première pierre du projet d’aménagement « Terrain Bory », à Saint-Louis, qui va permettre la réalisation d’équipements structurants pour les habitants de la commune.

[Communiqué] Double frappe meurtrière sur la ville de Rafah : le PLR s’insurge face au génocide qui perdure

Ce dimanche 26 mai, un camp de déplacés de la ville de Rafah a été la cible de frappes aériennes de l’armée israélienne, faisant 45 morts et 249 blessés. Ce mardi 28 mai et malgré l’indignation internationale, l’armée israélienne a relancé des attaques contre la ville gazaouie, selon l’AgenceFrance-Presse (AFP). Le PLR condamne fermement ces crimes de guerre et demande un cessez-le-feu immédiat.