Revenir à la rubrique : Communiqué

BTP : « Un accord salutaire, une filière à relancer » pour Philippe Naillet

Philippe Naillet, député de La Réunion, surveille de près les discussions entre les organisations patronales et les syndicats du BTP, soulignant l'importance de relancer la production de logements avec la contribution des travailleurs du secteur, et envisage d'interpeller les ministres si les progrès stagnent.

Ecrit par N.P. – le jeudi 08 février 2024 à 08H05

Le communiqué :

Je salue l’accord entre les organisations patronales et les syndicats du Bâtiment et des Travaux publics obtenu, en responsabilité, lors d’une réunion organisée ce jour sous l’égide du Préfet Jérôme FILIPPINI. Cet accord était essentiel tant l’arrêt du secteur aurait été un mauvais coup pour notre économie locale. L’augmentation convenue des salaires de 1,9% dès janvier 2024 permettra d’atténuer une partie de la forte inflation et permettra aux entreprises de fidéliser une main d’œuvre qualifiée et reconnue comme telle.

Cette première étape ne doit pas occulter les prochaines phases nécessaires pour répondre à l’urgence absolue de relancer ce secteur, particulièrement la branche Bâtiment. Déjà fragilisé par des réformes depuis 2018, les crises sanitaire et économique, le poids de la filière du BTP à La Réunion est important avec 20 000 emplois mais connaît depuis plusieurs mois un fort ralentissement de son activité.

Il est grand temps de s’attaquer à la crise du logement à La Réunion caractérisée par deux chiffres : 44 000 demandes de logement en 2023 pour 1613 livraisons de logements. La Réunion est confrontée à des difficultés de logement qu’aucun territoire de l’Hexagone ne connaît. S’attaquer à la crise du logement passe par la construction d’un plan stratégique de rattrapage des politiques de l’Habitat, de la ville et de la cohésion sociale qui se déclinerait par une loi de programmation pluriannuelle.

J’attends plus de précisions sur le dispositif “Territoires engagés pour le Logement”. Parallèlement à la relance du logement, il est urgent d’activer d’autres mesures comme l’avance à hauteur de 30% au démarrage du chantier, permettre à la commande publique, notamment à travers les grandes collectivités de maintenir leurs investissements et une visibilité à terme des crédits de la ligne budgétaire unique dite LBU (qui regroupe les aides de l’État au Logement dans les Outre-mer).

Je reste attentif à la suite des négociations entre les organisations patronales et les syndicats de salariés du BTP. Je n’hésiterai pas, dans les prochains jours, à interpeller les ministres compétents pour faire le point sur les mesures attendues pour relancer le logement et la filière.

Philippe NAILLET

Député de La Réunion

1ère circonscription

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial