Revenir à la rubrique : Faits divers

Affaire du multiplexe de Pierrefonds : Michel Fontaine entendu par un juge d’instruction

Le président de la CIVIS a rendez-vous ce jeudi devant le juge d’instruction dans le cadre de l’affaire de la vente d’une parcelle de 15.000m2 de la ZAC Pierrefonds à la holding Ethève (Mauréfilms). A la procédure ouverte pour "prise illégale d’intérêt" s’ajoute la plainte portée par l’avocat de Frédéric Drotkowski (ICC) contre X pour "faux et usages de faux" et "escroquerie aggravée", en novembre 2019.

Ecrit par – le jeudi 22 avril 2021 à 10H20

Ce jeudi, le président de la CIVIS est convoqué devant le juge d’instruction. Michel Fontaine doit être entendu en qualité de témoin assisté dans l’affaire du multiplexe de Pierrefonds. Ce statut entre le simple témoin et le mis en examen sous-entend qu’il doit s’expliquer sur des indices récoltés. Un statut qui peut évoluer en fonction de la procédure d’instruction. 

Pour rappel, la régularité de la vente d’une parcelle de la ZAC Pierrefonds, gérée par la SPLA Grand Sud mandatée par la CIVIS, pose toujours question plus de 4 ans après la plainte pour « prise illégale d’intérêts ». 

450 euros du m2 ont été proposés par ICC alors que la Holding Ethève a remporté le lot pour 200 euros le m2, soit deux fois moins pour cette parcelle de 15.000 m2. Un manque à gagner de 4 millions pour l’intercommunalité mais aussi une attribution du lot sans mise en concurrence, a dénoncé Frédéric Drotkowski du groupe concurrent ICC. Ainsi, lors de la délibération du conseil communautaire de la CIVIS du 31 août 2016 autorisant la vente à la Holding Ethève, les conseilleurs n’avaient pas été informés de cette offre plus avantageuse.

Si [le tribunal administratif a rejeté la requête d’ICC et de l’élu de l’opposition Jean-Gael Anda, ]urlblank:https://www.zinfos974.com/Multiplexe-cinema-de-Pierrefonds-Nouveau-revers-pour-Drotkowski-et-Anda_a143669.html jugeant que « le programme d’aménagement de la ZAC Pierrefonds incombe au président de la CIVIS et non au conseil communautaire », l’enquête pénale, elle, se poursuit donc.

Par ailleurs, en novembre 2019, l’avocat a souhaité y mettre un coup d’accélérateur et mettre la lumière sur des éléments en déposant[ plainte contre X pour « faux et usage de faux en écritures publiques » mais aussi pour « escroquerie aggravée »]urlblank:https://www.zinfos974.com/Nouvelle-plainte-dans-l-affaire-du-multiplexe-de-Pierrefonds-L-avis-des-domaines-est-il-entache-d-insincerite_a146569.html . En cause : l’estimation de la parcelle par le service des Domaines.

La demande d’estimation a été réalisée le 4 août 2016, près d’un mois après la notification adressée au groupe Ethève leur attribuant la parcelle, c’est à dire le 11 juillet 2016. Le service des Domaines s’est rangé, le 19 août 2016, à la proposition de la SPLA Grand Sud soit 180euros le m2 et finalement vendu à Yves Ethève à 200 euros le m2. L’avis des Domaines ne mentionnait aucune précision « notamment sur la description du bien ou la date de consultation du dossier, et ne mentionnait aucune visite des lieux », a dénoncé dans sa plainte Me Yassine Bouzrou. 

Une plainte faisant suite à une demande de réquisitoire supplétif en juin 2019, puisque quatre mois après, ces faits n’avaient pas été portés à la connaissance du procureur de La République alors que la procédure pénale le prévoit, a également déploré l’avocat de Frédéric Drotkowski. 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Tentative de meurtre au carré cathédrale : Avant son jugement en appel, le suspect souhaite retrouver la liberté

Un acquittement pour tentative de meurtre « incompréhensible » selon le parquet général qui a fait appel de la décision de la cour d’assises prononcée en septembre dernier. Julien G. est poursuivi pour avoir planté une lame dans la carotide d’un touriste suite à une discussion animée sur fond d’alcool avec des touristes en décembre 2020 au centre-ville de Saint-Denis. Il souhaite attendre son nouveau procès en liberté.

Tentative de féminicide : L’auteur des coups de feu est décédé

Un drame s’est produit ce mercredi à Sainte-Marie aux alentours de 14 heures. Un quadragénaire a tiré sur sa compagne avec un fusil avant de retourner l’arme contre lui. La victime, âgée de 48 ans, a été transportée au CHU de Saint-Denis en état d’urgence absolue.  L’homme, gravement touché, est mort.

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.